Kiev, un opéra en guerre (2/4)Exister ou disparaître

L’Opéra National d’Ukraine décide de supprimer toutes les œuvres liées à la Russie de son répertoire. Comment les artistes vivent-ils cette séparation quand ils ont baigné toute leur vie dans cette école ? Face à la destruction de leur pays, ils réinventent leur culture et leur identité, et participent à la renaissance d’une nation.

Alternant comme le précédent des entretiens avec les membres de la troupe de l'Opéra de Kiev (dont son directeur) et des aperçus de leur quotidien depuis que la guerre contre la Russie s'est installée dans la durée, ce deuxième épisode évoque une question centrale, mais méconnue, qui s'est posée à l'ensemble du monde culturel ukrainien après l'invasion russe du 24 février 2022. Rapidement, comme la plupart des autres théâtres et lieux de concert du pays, l'Opéra national d’Ukraine a pris la décision de bannir tout le répertoire russe de ses programmes, au moins jusqu'à la fin du conflit. Entre colère patriotique et chagrin artistique, les uns et les autres évoquent la manière dont ils vivent cette extension du domaine de la guerre à des œuvres relevant aussi du patrimoine commun de l'humanité.

"Où est Tolstoï ?"
Unanimes à penser que l'invasion, avec son cortège de crimes et de destructions, vise à annihiler une identité et une culture ukrainiennes que la Russie s'est toujours refusée à reconnaître, les membres de la troupe n’ont pas renoncé sans douleur à cette "grande culture russe", tant musicale que littéraire, qu’ils fréquentent intimement depuis l’enfance. Langue maternelle de beaucoup d'entre eux, le russe ne représente plus pourtant aujourd'hui que l'idiome de l'oppresseur. "Du jour au lendemain, on est passé à l'ukrainien." Tandis que le chorégraphe s'est attaché à refondre la musique des grands ballets de Marius Petipa, en puisant notamment dans nombre de partitions françaises, des œuvres oubliées du répertoire national sont sorties des tiroirs. Si les plus jeunes y voient l'occasion d'émanciper enfin la culture ukrainienne de l'écrasante tutelle de son oppresseur voisin, un chef d'orchestre formé du temps de l'Union soviétique résume le "déchirement intérieur" causé par la rupture. "Pourquoi la culture n'a-t-elle pas sauvé la Russie de ce qui lui arrive aujourd'hui ? Où est l'influence de Tchaïkovski, de Lermontov, de Pouchkine ? Où est Tolstoï ? Je ne comprends pas."

Réalisation

Eric De Lavarene

Production

AGAT FILMS ET CIE

Auteur.e

  • Aliona Zagurovska

  • Priscilla Pizzato

  • Eric De Lavarene

Pays

France

Année

2023

Durée

23 min

Disponible

Du 25/10/2023 au 12/09/2026

Genre

Documentaires et reportages

Vous pourriez aimer aussi

Regarder Le dessous des cartes Ukraine-Russie : l'enjeu de la Crimée 12 min Voir le programme

Le dessous des cartes

Ukraine-Russie : l'enjeu de la Crimée

Regarder Sources Ukraine : sur la piste des enfants volés 20 min Voir le programme

Sources

Ukraine : sur la piste des enfants volés

Regarder ARTE Regards Reconstruire l’Ukraine : la scène techno s’engage 32 min Voir le programme

ARTE Regards

Reconstruire l’Ukraine : la scène techno s’engage

Regarder Tracks East Russie : les profiteurs de la guerre 33 min Voir le programme

Tracks East

Russie : les profiteurs de la guerre

Regarder ARTE Reportage Russie / Syrie-Ukraine / Israël 53 min Voir le programme

ARTE Reportage

Russie / Syrie-Ukraine / Israël

Regarder Twist Comment vivre simplement ? 30 min Voir le programme

Twist

Comment vivre simplement ?

Les vidéos les plus vues sur ARTE

Regarder ARTE Journal (13/04/2024) Escalade Iran-Israël / Frappes russes / Aquabella Dernier jour 26 min Voir le programme

Dernier jour

ARTE Journal (13/04/2024)

Escalade Iran-Israël / Frappes russes / Aquabella

Regarder Beirut Tempodrom, Berlin 82 min Voir le programme

Beirut

Tempodrom, Berlin

Regarder Parentalité collective, une clé de l’évolution 53 min Voir le programme

Parentalité collective, une clé de l’évolution

Regarder ARTE Europe, l'Hebdo Justice climatique : les Etats forcés d'agir ? 12 min Voir le programme

ARTE Europe, l'Hebdo

Justice climatique : les Etats forcés d'agir ?

Regarder Poutine, l'Otan et l'Europe 90 min Voir le programme

Poutine, l'Otan et l'Europe

Regarder Trois bonnes raisons de voir "Madres paralelas" 2 min Voir le programme

Trois bonnes raisons de voir "Madres paralelas"