Olivier Père

Hondo, l’homme du désert de John Farrow

Arte diffuse Hondo, l’homme du désert (Hondo) dimanche 28 octobre à 22h50. Réalisé en 1954 par John Farrow, Hondo, l’homme du désert fait partie des films joués mais aussi produits par John Wayne, au sein de sa compagnie Batjac. L’acteur s’octroie le rôle de Hondo, un éclaireur de l’armée américaine qui va voler au secours d’une femme seule et de son fils, tout en essayant d’éviter une guerre avec les Apaches. John Wayne interprète avec beaucoup de subtilité cet aventurier que la violence répugne, et qui regrette, avec la destruction programmée des tribus indiennes, la fin d’une manière de vivre en communion avec la nature. Ce beau western élégiaque montre un profond respect pour les Indiens, et s’inscrit dans la mouvance antiraciste de La Flèche brisée de Delmer Daves. On y trouve aussi des similitudes de L’homme des vallées perdues (Shane) de George Stevens, tourné un an plus tôt, et qui éclipsa par son succès le film de Farrow. Dans l’une de ses premières apparitions à l’écran, Geraldine Page incarne avec talent une fermière courageuse et déterminée. La comédienne était alors connue pour ses prestations sur scène à Broadway et son jeu moderne tranche avec certains personnages féminins stéréotypés des westerns de série. Malgré le contrôle exercé par Wayne sur les différentes étapes du film, les qualités de la mise en scène de Hondo, l’homme du désert sont à mettre au crédit de John Farrow, cinéaste talentueux qui signe ici un classique du western, moins connu que d’autres titres avec la star hollywoodienne, mais admiré par les cinéphiles. Hondo, l’homme du désert fut à l’origine tourné et distribué en 3D, mais on peut l’apprécier dans sa version plate, car le cinéaste évite d’infliger aux spectateurs les gadgets visuels récurrents dans les productions en relief des années 50.

 

Catégories : Sur ARTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *