Olivier Père

Cannes 2016 : cinéastes au travail

Bruno Dumont sur le tournage de Ma Loute

Bruno Dumont sur le tournage de Ma Loute

 

Alain Guiraudie sur le tournage de Rester vertical

Alain Guiraudie sur le tournage de Rester vertical

 

Albert Serra sur le tournage de La Mort de Louis XIV

Albert Serra sur le tournage de La Mort de Louis XIV

 

Davy Chou (à droite) sur le tournage de Diamond Island © Jacky Goldberg

Davy Chou (à droite) sur le tournage de Diamond Island © Jacky Goldberg

Leurs nouveaux films figurent parmi ceux qui seront présentés lors du prochain Festival de Cannes. Pour les avoir vus, on peut d’ores et déjà annoncer que les désirs de spectateur qu’ils suscitent ne seront pas déçus.

En attendant de les découvrir, là-bas puis en salles, voici quatre photos, quatre instants saisis sur les tournages de Ma Loute de Bruno Dumont, Rester vertical de Alain Guiraudie, La Mort de Louis XIV de Albert Serra, Diamond Island de Davy Chou, souvenirs de visites amicales ou, dans le cas du film de Davy Chou, carte postale électronique et non moins amicale envoyée du Cambodge.

Quatre tournages loin des plateaux de cinéma, dans des lieux que les cinéastes connaissent et aiment pour les avoir déjà filmés (Dumont, Chou) ou qu’ils investissent pour la première fois (Guiraudie, Serra) sans que cela perturbe leurs méthodes de travail.

Les photos de tournages nous montrent souvent les cinéastes affairés derrière la caméra, aux côtés de leur directeur de la photographie, ou absorbés par les images que renvoie un écran de contrôle. Ici nous les surprenons dans les interstices de la fabrication d’un plan, détendus mais le regard toujours alerte. Ce qui frappe c’est la proximité avec les acteurs, communément appelés « non professionnels » observés avec bienveillance, objets de la plus grande attention. Bruno Dumont sourit devant son duo de policiers excentriques, Albert Serra rectifie un détail du costume du prêtre du roi interprété par l’écrivain Jacques Henric, Davy Chou partage un moment de détente avec les jeunes protagonistes de son premier film de fiction. Les acteurs ne sont pas très loin d’Alain Guiraudie mais, sur une autre barque, n’apparaissent pas sur la photo. Entouré d’une partie de sa petite équipe Guiraudie semble être le premier surpris, et ravi, de ce tournage flottant, sur les canaux de la Venise Verte dans le Marais Poitevins. Une échappée bucolique qui n’occupe au final que quelques minutes de métrage dans Rester Vertical, voyage intime dans la France d’aujourd’hui, mais qui symbolise la liberté d’Alain Guiraudie, cinéaste des chemins de traverse, loin des autoroutes du cinéma dominant.

 

Photos de Bruno Dumont, Albert Serra et Alain Guiraudie © ARTE France Cinéma

Catégories : Actualités · Coproductions

4 commentaires

  1. ballantrae dit :

    Belles promesses en attendant Cannes avec une pensée spéciale pour Albert Serra…

    • olivierpere dit :

      Nous aurons l’occasion de parler longuement de ces films sur ce blog, comme vous pouvez vous en douter. Déjà vu ces films sauf le film d’Albert Serra que je dois découvrir la semaine prochaine avant le départ pour Cannes. Amicalement, et au bon souvenir de cette journée de tournage en Dordogne.

      • ballantrae dit :

        Vivement vos premiers aperçus!
        La tentation est grande de savoir comment vous avez notamment réagi face au très, très attendu ( je crois que je suis loin d’être le seul à guetter l’après P’tit Quinquin!) Ma loute…mais bon , vous êtes sûrement un peu obligé de ne pas trop en parler avant!

        • olivierpere dit :

          Nous parlerons de Ma Loute, en compagnie de Bruno Dumont, dès la veille de sa présentation à Cannes, qui coïncide avec sa sortie en salles, le vendredi 13 mai.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *