Olivier Père

French Connection 2 de John Frankenheimer

Dans le prolongement de French Connection, diffusé le lundi 1er juin à 22h15, ARTE propose de voir ou de revoir sa suite mercredi 3 juin à 22h35. Réalisé en 1975, French Connection 2 n’a pas grand-chose à envier au film original.

On doit cette réussite à John Frankenheimer, embauché par la Fox pour succéder à William Friedkin. Au milieu des années 70, la mise en production d’une suite pour capitaliser sur le succès d’un film au box-office n’est pas encore une pratique courante dans les studios hollywoodiens. French Connection 2 sera d’ailleurs la première suite où le chiffre deux est ajouté au titre. C’est aussi une période où Frankenheimer a renoncé aux ambitions personnelles de ses débuts pour mettre ses talents de cinéaste au service de commande commerciales, avec des résultats variables. Cela donnera pour le pire Refroidi à 99% ou Prophecy, et pour le meilleur Black Sunday ou French Connection 2. Le scénario s’éloigne des faits réels relatés dans le film de Friedkin et imagine une situation originale. Le flic new yorkais Popeye Doyle débarque à Marseille où il doit retrouver le trafiquant de drogue qui lui a échappé lors de sa précédente enquête, avec l’aide de ses homologues français. Il est préférable de voir le film en version originale car de nombreuses scènes reposent sur les problèmes de communication de Popeye Doyle isolé dans un pays étranger dont il ne parle pas la langue. Le passage où il doit subir un sevrage après avoir été intoxiqué à l’héroïne par des membres de la pègre est inoubliable, de même que la poursuite finale, à pieds, dans le vieux port de la cité phocéenne. Cet excellent polar urbain est porté par la performance de Gene Hackman, seul rescapé du premier film avec Fernando Rey, entouré d’une pléiade de visages familiers du cinéma français de l’époque : Bernard Fresson, Philippe Léotard, les débutants Roland Blanche et Patrick Bouchitey dans des petits rôles, sans oublier Jean-Pierre Castaldi.

 

Catégories : Actualités

6 commentaires

  1. jicop dit :

    C’est bien dommage que Frankenheimer ait remisé quelque peu ses ambitions formelles ou thématiques pour devenir un metteur en scène talentueux certes mais sans identité propre .
    Surtout quand on voit la première partie de sa carrière marquée par le chef d’œuvre  » seconds  » ou  » the gypsy moths  »
     » French connection 2  » permet au travers de l’efficacité habituelle du cinéaste de creuser la psychologie du flic Popeye Doyle au travers de son déracinement .
    A noter que Frankenheimer aimait beaucoup notre pays et qu’il y tourna de nombreux films .

  2. MB dit :

    Le film est très réjouissant, pour une bonne part grâce à Bernard Fresson en second rôle, le coup de la poursuite à pied est originale. Hackman improvisait sans prévenir ce qui irrita Fresson. Dans une interview, Hackman commenta la confrontation durant la désintox, avec Fresson, sans jamais nommer l’acteur, et avec une certaine condescendance.

  3. Jimereeno dit :

    Très grand film malade. Et un sacré portrait de la France, je n’ai jamais vu un Marseille aussi poisseux que dans ce film.

  4. MB dit :

    Hackman reste quand même un héros glorieux et individualiste maltraité par la police française, qui lui attribue un bureau de stagiaire où il n’ira jamais étant un homme d’action prestigieux quand les flics français se ridiculisent en plongeant les mains dans les entrailles des poissons pour y trouver de la drogue, trop peu pour lui. J’aime bien ce film mais on est quand même dans l’impérialisme américain. Le déficit de communication entre français et américain est un peu invraisemblable, comment imaginer que la police américaine envoie un flic non francophone en mission en France sans la moindre assistance du consulat ni sans surveillance. Bon, enclenchons la suspension d’incrédulité et profitons encore de la scène de désintox, de la fameuse poursuite où la course à pieds remplace la voiture, fameuse idée!

  5. Excellente plongée dans le Marseille sordide des années 70 …Voir mon retour sur les lieux de tournages dans une cité Phocéenne qui a bien changée sur mon blog.

  6. MB dit :

    à S Fontana: très intéressant, je l’ai mis en favoris!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.