Olivier Père

Les Jours d’avant de Karim Moussaoui

Le cinéaste algérien Karim Moussaoui a été révélé en 2013 par Les Jours d’avant, un moyen métrage découvert au Festival del Film Locarno où il était présenté en première mondiale, couvert de récompenses dans de nombreux festivals internationaux, puis salué par la critique lors de sa sortie en salles en France le 4 février 2015.

Les Jours d’avant est diffusé sur ARTE dans la nuit du samedi 28 octobre, après le n°868 du magazine Court-circuit qui proposera aussi un entretien inédit avec le réalisateur.

Le moyen métrage sera également disponible en télévision de rattrapage pendant sept jours sur le site d’ARTE. Cette diffusion nous permet d’accompagner à l’antenne la sortie en salles du premier long métrage de Karim Moussaoui le mercredi 8 novembre, distribué par Ad Vitam. En attendant les hirondelles a été remarqué au Festival de Cannes dans la section Un Certain Regards, c’est une coproduction ARTE France Cinéma.

Né en 1976, Karim Moussaoui participe à l’émergence d’une nouvelle scène cinématographique indépendante en Algérie avec de jeunes auteurs talentueux, dans des conditions de production et de diffusion très précaires. Les Jours d’avant évoque avec une maîtrise impressionnante du récit le désarroi d’adolescents et le climat de violence des années 90 en Algérie, en relatant un assassinat politique selon deux points de vue différents. Dans En Attendant les hirondelles Karim Moussaoui entend parler de l’Algérie d’aujourd’hui, à travers trois histoires distinctes donnant à voir un aperçu contrasté de ce pays tiraillé entre aspiration à la modernité et poids des traditions, entre les traumatismes et cicatrices encore ouvertes de la guerre civile et l’espoir dans l’avenir. Les deux films forment un ensemble cohérent et creusent le même sillon. La maîtrise narrative dont fait preuve Moussaoui dans Les Jours d’avant et En attendant les hirondelles, mais aussi de l’écriture cinématographique (sens du cadre et du montage) sont remarquables. La rigueur du style des deux films n’interdit pas une certaine liberté avec des envolées surprenantes, des incartades musicales comme dans la scène de fête organisée par des jeunes gens dans un appartement dans Les Jours d’avant. Un cinéaste est né.

Les Jours d'avant de Karim Moussaoui

Les Jours d’avant de Karim Moussaoui

 

Catégories : Actualités · Coproductions · Sur ARTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *