Olivier Père

ARTE France Cinéma coproduit les nouveaux films de Benoit Jacquot, Pawel Pawlikowski, Jayro Bustamante, Jonathan Vinel et Caroline Poggi

Le comité de sélection d’ARTE France Cinéma, qui s’est réuni le 25 novembre, a choisi de s’engager sur quatre projets, soit deux films français et deux coproductions internationales, deux films auteurs confirmés et deux autres de jeunes cinéastes de la nouvelle génération : les prochains films de Benoit Jacquot, Pawel Pawlikowski, Jayro Bustamante et le premier long métrage de Jonathan Vinel et Caroline Poggi.

 

Eva de Benoit Jacquot 


Macassar Productions (France)

Coécrit avec Gilles Taurand.

55 ans après Joseph Losey, Benoit Jacquot (photo en tête de texte) propose une adaptation libre et moderne du roman éponyme de James Hadley Chase publié en France en 1947 chez Gallimard dans la collection Série Noire, avec Isabelle Huppert dans le rôle de la mystérieuse Eva et Gaspard Ulliel dans celui de l’auteur de théâtre Bertrand Valade.

Le tournage aura lieu à partir de la mi-janvier à Paris, Lyon et Annecy.

Benoit Jaquot

Benoit Jacquot

 

Cold War (Zimna Wojna) de Pawel Pawlikowski


MK Productions (France), Opus Films (Pologne), Apocalypso Pictures (Royaume-Uni)

Après Ida (Oscar du meilleur film étranger en 2015), le nouveau long métrage du cinéaste polonais Pawel Pawlikowski
.

 

Tremblements (Temblores) de Jayro Bustamante 


Tu Vas Voir et Memento Films (France), La Casa de Producción (Guatemala)

Après son premier long métrage Ixcanul, primé à la Berlinale en 2015, le jeune réalisateur guatémaltèque Jayro Bustamante s’intéresse au tabou de l’homosexualité dans son pays à travers l’histoire d’un homme marié et membre actif de l’Eglise évangélique. Une passion imprévue pour un autre homme va déclencher une vague de réactions implacables.

« Tremblements est un film qui parle de l’amour avec conditions, de l’amour qui fait honte, qui fait mal, mais aussi de l’amour divin dont on a besoin dans un pays où la terre tremble et détruit tout. » (Jayro Bustamante)

Jayro Bustamante

Jayro Bustamante

 

Jessica Forever de Jonathan Vinel et Caroline Poggi

Ecce Films (France)

Après deux courts métrages remarqués, Tant qu’il nous reste des fusils à pompe (Ours d’or à la Berlinale en 2014) et Notre héritage, Caroline Poggi et Jonathan Vinel ont imaginé un conte étrange, qui porte un regard romantique et moderne sur la jeunesse d’aujourd’hui.

Une histoire construite autour d’un groupe de jeune gens violents, des guerriers qui aspirent à vivre en paix. Ce qui les réunit et les apaise c’est Jessica, une jeune femme avec qui ils cherchent à créer un monde dans lequel ils auront le droit de rester vivants.

Photo en tête de texte : Jonathan Vinel et Caroline Poggi pendant la Berlinale en 2014.

 

 

Catégories : Actualités · Coproductions

Un commentaire

  1. Hadrien Alexander dit :

    👻💌

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *