Olivier Père

Parfum de femme de Dino Risi

Parfum de femme (1974)

Parfum de femme (1974)

Un jeune officier d’ordonnance est chargé d’accompagner un ancien capitaine, devenu aveugle à la suite d’un accident, qui désire se rendre à Gênes, Rome puis Naples. Durant le voyage, l’infirme rudoie le jeune homme avec sadisme, se moque de sa naïveté et le mêle à ses aventures peu galantes avec des prostituées. Parfum de femme (Profumo di donna, 1974) classique de la comédie italienne fait écho à une autre grande réussite de Risi, Le Fanfaron (Il sorpasso, 1962), également construite autour d’un duo masculin antagoniste, le jeune homme timide et la force de la nature, caricature exubérante et féroce du mâle italien, interprété dans les deux cas par Vittorio Gassman. La misanthropie radicale du cinéaste et la noirceur du sujet débouchent pourtant cette fois-ci sur un film moins cruel, toujours aussi pessimiste mais plus proche de la mélancolie morbide que de l’humour grinçant, avec même une fin heureuse. Le vieil infirme est sauvé de la tentation du suicide grâce à l’amour que lui voue une pure jeune fille. Malgré quelques gags à l’humour très noir, Parfum de femme appartient en fait à la veine « sérieuse » de l’auteur, qui délaisse la satire sociale (presque absente ici) pour une méditation douloureuse sur la persistance du désir et l’attirance de la mort. Ainsi, l’instinct de vie du personnage, séduisant et digne avant son drame, se limite désormais à une libido sexuelle rendue délirante par sa cécité mais qui se limite à de grotesques gesticulations priapiques. Dans la même famille des films morbides de Risi on pourrait citer La Chambre de l’évêque, Dernier Amour mais aussi les drames fantastiques Ames perdues et Fantôme d’amour interprétés par les géniaux acteurs fétiches du réalisateur, Tognazzi, Gassman et Mastroianni et qui comptent parmi nos préférés. Parfum de femme contient de magnifiques moments de cinéma comme la longue séquence sur la terrasse napolitaine. Gassman grandiose de méchanceté et de souffrance.

Catégories : Actualités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *