Russie, le poids de la guerre

Interdiction en Russie de mentionner la "guerre" en Ukraine. Sur les télévisions d'Etat, on débat de l'"opération spéciale" lancée par le Kremlin le 24 février dernier. Pourtant, depuis, les conséquences du conflit sont visibles dans le pays, même si le pouvoir tente d'en atténuer les effets en jouant sur le rouble et en muselant toute voix critique. Selon le Pentagone, début août, au moins 80 000 soldats russes ont péri ou ont été blessés sur le front, 6 mois après le début de l'invasion en Ukraine. Et si, malgré le feu des sanctions internationales, l'économie russe résiste mieux que prévu, l'inflation reste à un niveau élevé de 15 % et l'automne s'annonce difficile.

Interdiction en Russie de mentionner la "guerre" en Ukraine. Sur les télévisions d'Etat, on débat de l'"opération spéciale" lancée par le Kremlin le 24 février dernier. Pourtant, depuis, les conséquences du conflit sont visibles dans le pays, même si le pouvoir tente d'en atténuer les effets en jouant sur le rouble et en muselant toute voix critique. Selon le Pentagone, début août, au moins 80 000 soldats russes ont péri ou ont été blessés sur le front, 6 mois après le début de l'invasion en Ukraine. Et si, malgré le feu des sanctions internationales, l'économie russe résiste mieux que prévu, l'inflation reste à un niveau élevé de 15 % et l'automne s'annonce difficile.

Toutes les vidéos

Regarder Les Russes disent non à la mobilisation 3 min

Les Russes disent non à la mobilisation

Regarder Russie : une propagande très efficace 10 min

Russie : une propagande très efficace

Russie : informer pour résister

Face à la répression du Kremlin, des journalistes russes luttent pour exercer leur métier, en Russie ou en exil.