Olivier Père

Rendez-vous de André Téchiné

Dans le cadre d’une soirée dédiée à Juliette Binoche avec deux de ses meilleurs films, ARTE diffuse Rendez-vous (1985) d’André Téchiné mercredi 24 juillet à 20h55. Rendez-vous sera également disponible gratuitement en télévision de rattrapage pendant sept jours sur ARTE.tv.

La provinciale Nina (Juliette Binoche) débarque à Paris avec la ferme intention de devenir actrice. A la recherche d’un appartement, elle fait la connaissance de deux jeunes hommes aux caractères diamétralement opposés : le ténébreux Quentin (Lambert Wilson), qui devient son amant, et le timide Paulot (Wadeck Stanczak), dont elle rejette l’amour. Un troisième homme, plus âgé, va lui aussi entrer dans la vie de Nina : Scrutzler (Jean-Louis Trintignant), un metteur en scène qui la choisit pour un premier grand rôle au théâtre. Rendez-vous propose l’éducation sentimentale et artistique d’une jeune femme envisagée comme une page blanche, sur laquelle s’inscrivent les blessures, les périodes d’apprentissage et les moments décisifs de l’existence. Le rendez-vous du titre est multiple. C’est celui de Nina avec le théâtre, avec des hommes qui vont chercher à la posséder chacun à leur manière, et enfin avec sa propre personne. Rendez-vous est l’un des meilleurs films d’André Téchiné. Il recevra le prix de la mise en scène au Festival de Cannes en 1985. Le film a été co-écrit avec Olivier Assayas, alors scénariste débutant. Assayas se souviendra de Rendez-vous en réalisant vingt-neuf ans plus tard Sils Maria, nouveau portrait d’une actrice à un autre âge de sa vie, avec la même interprète. Rendez-vous marque le véritable acte de naissance cinématographique de Juliette Binoche, après des apparitions chez Godard et Doillon où elle avait été remarquée par Téchiné. Elle incarne une incandescente Nina, à la beauté diaphane et juvénile.

Rendez-vous sera immédiatement suivi par Copie conforme (2009) de Abbas Kiarostami, à 22h15.

Juliette Binoche dans Rendez-vous de André Téchiné

Catégories : Sur ARTE

Un commentaire

  1. Pierre Coërs dit :

    rendez-vous – excellent !
    Mon interprétation : la clé du film est donnée à la fin :
    “Si le grain tombé en terre ne meurt pas, il demeure seul ; mais s’il meurt il porte beaucoup de fruits”. Cette sentence de l’évangile (Jean, XII,24-25) qui clot le film alors que Nina s’apprête à monter sur scène pour interpréter Juliette donne la clé du film. Il ne suffit pas d’arriver à Paris pour réussir, d’être à paris pour aimer; l’épreuve de la renconter décisve est nécessaire pour se connaitre soit même, ne pas en rester à la surface de soi et trouver sa voie. Nina et Paulot auront ainsi rendez-vous avec Quentin pour pouvoir s’affirmer.

    En d’autres termes, le film raconte Nina qui découvre progressivement comment tracer sa voie elle-même, à travers des épreuves de recherche de la bonne distance (et attitude) avec les autres. Pour cela il faut qu’elle meure à elle-même (et aux autres : ils partent tous: l’un se suicide, l’un la quitte-abandonne son amour pour elle, le troisième arrivé de nulle part, y repart) et renaisse différente (plus forte, plus seule, plus indépendante) . Bon avec Téchiné cette recherchee est assez dramatique !

    wiki : (Le blog des soeurs Dominicaines de la Présentation (France))
    Ce qui est dit du grain de blé est qu’il convient qu’il tombe en terre et qu’il meure. Ces expressions sont mises en perspective avec l’ensevelissement du Christ tombé en terre. Et, en revanche, porter beaucoup de fruits signifie la résurrection et cela n’est pas nouveau car cette expression se retrouve fréquemment en saint Jean.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *