Olivier Père

L’Inconnu du Nord Express de Alfred Hitchcock

Pour inaugurer son cycle consacré à Alfred Hitchcock pendant les fêtes de Noël, ARTE diffuse jeudi 20 décembre à 20h55 L’Inconnu du Nord Express (Strangers on a Train, 1951). Adaptation très libre du premier roman policier de Patricia Highsmith publié en 1950, L’Inconnu du Nord Express raconte l’histoire d’un échange de meurtres. Il s’agit d’un meurtre réel contre un meurtre fantasmé et aussi d’un échange de culpabilité. Même s’il n’a tué personne, le faux coupable du film doit quand même expier « une faute métaphysique liée au péché originel », comme l’analyse Jacques Lourcelles dans son Dictionnaire des films. La relation entre les deux hommes, enchaînés par un pacte diabolique, offre un sous-texte homosexuel assez évident, malgré les précautions prises par le réalisateur au montage. Hitchcock multiplie les effets de symétrie et de parallélisme pour souligner les points communs entre les deux hommes. Il utilise aussi le motif du dédoublement à plusieurs reprises, le plus célèbre étant l’apparition de deux jeunes femmes avec des lunettes, la victime et la future belle-sœur du héros, ce qui a pour effet de troubler l’assassin et d’attirer les soupçons sur lui. Les films à suspense d’Hitchcock se révèlent d’une efficacité redoutable. Mais Hitchcock est avant tout un moraliste doublé d’un génial inventeur de formes. Le cinéaste met au service du récit sa virtuosité dans le domaine de l’image et du son. Le film marque la première collaboration entre Hitchcock et le directeur de la photographie Robert Burke. C’est Burke – et d’autres techniciens de génie – qui donneront aux films en couleur d’Hitchcock des années 50 leur incroyable beauté plastique. Dans L’Inconnu du Nord Express, les deux hommes créent des scènes à l’impact visuel inoubliable pour le spectateur : par exemple l’inscription de la silhouette du psychopathe dans le paysage urbain, comme une force immobile et menaçante, le meurtre vu dans les verres d’une paire de lunettes tombée à terre, et bien sûr l’affrontement final dans un manège devenu fou.

Farley Granger et Robert Walker dans L'Inconnu du Nord Express de Alfred Hitchcock

Farley Granger et Robert Walker dans L’Inconnu du Nord Express de Alfred Hitchcock

Catégories : Sur ARTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *