Olivier Père

Piano Forest de Masayuki Kojima

Dans le cadre de sa programmation spéciale Festival international du film d’animation d’Annecy ARTE diffuse mercredi 14 juin à 20h55 Piano Forest (Piano no Mori, 2007) de Masayuki Kojima, qui sera également disponible pendant sept jours en télévision de rattrapage sur ARTE+7. Il n’y a pas que le studio Ghibli qui produise au pays du soleil levant des films d’animation poétiques et intelligents. En témoigne ce long métrage de Masayuki Kojima, merveille d’émotion et de sensibilité, adapté d’un manga très populaire au Japon, publié depuis 1998 et qui compte aujourd’hui une quinzaine de volumes. Piano Forest est issu du studio Madhouse, auquel on doit notamment Summer Wars, La Traversée du temps ou Perfect Blue. Il raconte l’amitié de deux enfants, séparés par leur condition sociale, réunis par leur passion pour la musique classique et le piano. Shûhei est un garçon de bonne famille qui rêve de devenir pianiste virtuose comme son père. Il déménage de Tokyo pour s’installer chez sa grand-mère dans une petite ville à la campagne. Là il rencontre Kaï, un gamin issu d’un milieu défavorisé, élevé par sa mère hôtesse de bar, qui se révèle être un pianiste surdoué. Dans sa nouvelle classe, Sûhei découvre un étrange rite : pour être accepté par les autres élèves il faut aller jouer d’un piano abandonné dans la forêt et que l’ont dit cassé. Dans les croyances ancestrales japonaises, la forêt tient une place prépondérante, chargée de pouvoirs magiques et peuplée de créatures plus ou moins bienveillante. Le cinéma a souvent illustré cette importance de la forêt, que ce soit chez Akira Kurosawa, Hayao Miyazaki ou Naomi Kawase. Piano Forest réanime cette philosophie shintoïste en la mariant avec l’amour de la grande musique, Bach, Mozart, Chopin… il ne s’agit plus simplement de communion avec la nature mais de connaissance de l’autre et de l’élévation par l’art. Ce récit d’initiation séduit par sa beauté, son humanisme et sa dimension spiritualiste.

Zur ARTE-Sendung Piano Forest 2035266: Dass Kai, der aus armen Verhältnissen stammt, an diesem renommierten Klavier-Wettbewerb teilnehmen kann, verdankt er seinem Musiklehrer. Doch hier fühlt er sich nicht so natürlich und frei wie an seinem Piano im Wald. © Alle Rechte vorbehalten Foto: ARTE France Honorarfreie Verwendung nur im Zusammenhang mit genannter Sendung und bei folgender Nennung "Bild: Sendeanstalt/Copyright". Andere Verwendungen nur nach vorheriger Absprache: ARTE-Bildredaktion, Silke Wölk Tel.: +33 3 881 422 25, E-Mail: bildredaktion@arte.tv

Piano Forest
© KAZE

Zur ARTE-Sendung Piano Forest 2035266: Dass Kai, der aus armen Verhältnissen stammt, an diesem renommierten Klavier-Wettbewerb teilnehmen kann, verdankt er seinem Musiklehrer. Doch hier fühlt er sich nicht so natürlich und frei wie an seinem Piano im Wald. © Alle Rechte vorbehalten Foto: ARTE France Honorarfreie Verwendung nur im Zusammenhang mit genannter Sendung und bei folgender Nennung "Bild: Sendeanstalt/Copyright". Andere Verwendungen nur nach vorheriger Absprache: ARTE-Bildredaktion, Silke Wölk Tel.: +33 3 881 422 25, E-Mail: bildredaktion@arte.tv

Piano Forest
© KAZE

 

Catégories : Sur ARTE

5 commentaires

  1. Léa Petitbreuil dit :

    Petitbreuil Léa, élève de 1ère L, mention option cinéma lycée A Daniel- Ribérac.

    Piano Forest est une œuvre d’animation alliant émotion et beauté. C’est un film au cours duquel on s’attache très vite aux personnages : Amamiya, prodige de piano qui se livre à des heures de travail avec acharnement, ainsi que le garçon qu’il rencontre dans sa nouvelle école, Kai, également prodige jouant pour le plaisir. Malgré leurs nombreuses différences autant sur le plan social qu’au niveau de leur conception de la musique, ils réussissent à les dépasser pour nouer une amitié autant touchante que sincère, que l’on ressent dans de nombreux moments.
    Néanmoins, malgré leur amitié nouvelle, Amamiya doit surmonter des sentiments négatifs qu’il éprouve envers son ami, comme la jalousie, la frustration de ne pas pouvoir jouer comme lui avec en supplément la pression qu’il s’impose pour être le meilleur. Dans le film, nous pouvons constater que malgré la rivalité qu’a pu ressentir Amamiya envers Kai, l’amitié, la bienveillance et l’attachement sortent vainqueur.

    La musique classique provenant du piano tout au long du film joue un rôle émotionnel fort pour les personnages puisqu’ils sont très souvent bouleversés et heureux quand ils l’écoute. Dès le début, le piano est au centre de l’attention et s’impose comme un personnage clé de l’histoire qui réunira les deux amis. De plus, l’ancien pianiste prodige, Monsieur Ajino, aimera de nouveau jouer en entendant le son de son ancien piano. Le piano n’est pas seulement un personnage, mais fait aussi office d’espoir et de bonheur pour les différents protagonistes. Même Amamiya, qui ne connaissait pas le plaisir de jouer, essaiera de lâcher prise pour goûter à cette joie de seulement jouer par amour du piano.
    Seule la musique classique est présente dans le film et aucune autre n’a été rajoutée. Nous sommes directement plongés dans cet univers musical dont on ne se lasse pas.

    Au niveau de l’image, les décors style manga sont très beaux et agréables à regarder. Certains personnages au physique disgracieux sont amusants, comme le camarade de classe de Kai qui le martyrise. Ceux-ci apportent leur dose d’ironie dans le film, malgré les gestes violents qui peuvent se passer et les paroles souvent sans filtre. Les images sont très colorées et joyeuses, seul le décor dans la forêt reste mystérieux et offre un univers féerique et magique. En effet, la couleur bleutée de l’image une fois plongé dans la forêt et les nombreux grands arbres avec le piano disposé au centre comme un objet sacré donnent cet effet. La nature joue ici un rôle très spirituel qui se lie à la beauté de la musique pour ne faire qu’un.

    En résumé, Piano Forest est un film d’animation magnifique qui traite différents sujets comme l’ambition, l’espoir, l’amitié et la différence, tous réunis au sein d’un même univers : le piano. Les différents personnages amènent bien l’intrigue tout en gardant émotion et attachement envers eux.

  2. M. Coly dit :

    Je n’ai vu que la fin sur Arte par hasard ce dimanche matin 25 juin après la philosophie des religions sur la 2, dommage Piano Forest est vraiment très sympa…

    C’était magnifique …

    SVP, pouvez vous le conserver en replay un peu plus longtemps pour que mes enfants et ami(e)s aient le temps de le regarder un peu plus tard …

    SVP …
    .

    • Olivier Père dit :

      Bonjour Malheureusement nous ne pouvons pas obtenir le replay plus de sept jours pour les films que nous diffusons à l’antenne. Mais Piano Forest est disponible en DVD chez l’éditeur KAZE. Bien à vous,

  3. ballantrae dit :

    Magnifique film d’animation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *