Olivier Père

Police de Maurice Pialat

A l’occasion de l’hommage que lui consacre la Cinémathèque française en cinquante films, du 6 janvier au 27 février, ARTE a voulu dédier une soirée à Gérard Depardieu avec deux films majeurs dans la carrière de l’acteur, Buffet froid de Bertrand Blier (1979) et Police de Maurice Pialat (1985).

Parmi les grands couples de l’histoire du cinéma français, il y a celui formé par Gérard Depardieu et Maurice Pialat. Quatre films ensemble, quatre films superbes, une collaboration artistique et une amitié exceptionnelles qui débutèrent pourtant sous de mauvais auspices avec le tournage houleux et tendu de Loulou en 1980. Pourtant les deux hommes se réconcilieront et exprimeront bientôt le désir de se retrouver. Ce sera chose faite avec Police.

Porté par une distribution de vedettes (qui sont aussi des champions du box office français : Depardieu, Sophie Marceau, Richard Anconina), Police est un film qui désire élargir le public de Maurice Pialat, et qui y parviendra. Ce sera le plus grand succès commercial du cinéaste. Le genre policier est en effet une valeur sûre, régulièrement fréquenté par la plupart des meilleurs auteurs français (de Renoir à Melville en passant par les cinéastes de la Nouvelle Vague). Pourtant, on s’en doute, Police de Maurice Pialat n’est pas un polar comme les autres, même s’il en respecte certaines conventions. La première partie est centrée autour de scènes d’interrogatoires, qui montrent la routine, la violence banale du métier de flic et des rapports de force entre suspects et policiers, faits de brutalités et de mensonges. Dans le rôle de Mangin, Depardieu est magnifique. C’est l’une de ses interprétations les plus subtiles. D’abord grossier, sûr de lui, il laisse peu à peu apparaître une complexité insoupçonnable, quand le film s’intéresse à sa vie en dehors du commissariat, et dévoile une fragilité et une solitude bouleversantes – son regard dans le dernier plan du film, lorsqu’il a été trahi par Noria, la jeune femme qu’il a eu la faiblesse d’aimer. Un chef-d’œuvre.

 

En raison de l’hommage à Ettore Scola la soirée dédiée à Gérard Depardieu, initialement prévue le lundi 25 janvier, sera programmée ultérieurement sur ARTE.

Sophie Marceau, Pascale Rocard, Gérard Depardieu et Richard Anconina dans Police

Sophie Marceau, Pascale Rocard, Gérard Depardieu et Richard Anconina dans Police

Gérard Depardieu, Jacques Mathou et Sophie Marceau dans Police

Gérard Depardieu, Jacques Mathou et Sophie Marceau dans Police

Sandrine Bonnaire et Gérard Depardieu dans Police

Sandrine Bonnaire et Gérard Depardieu dans Police

 

 

Catégories : Sur ARTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *