Olivier Père

The Look of Silence de Joshua Oppenheimer

Après The Act of Killing, The Look of Silence est un nouveau documentaire choc de Joshua Oppenheimer consacré au génocide indonésien sous le régime de Suharto, cette fois-ci du point de vue des victimes : un homme, cadet d’une famille, rencontre les bourreaux qui ont assassiné son frère, mort en 1965, soit trois ans avant sa naissance.

L’homme est ophtalmologue à domicile et sa profession donne évidemment au film – et à la démarche du cinéaste qui le filme lors des rencontres interrogatoires et des essais de verres correcteurs – une dimension allégorique : il s’agit d’y voir plus clair, mais surtout de pallier à l’aveuglement volontaire des derniers responsables encore vivants de ces tueries.

Une partie très émouvante du film concerne les relations affectueuses de l’ophtalmologue quadragénaire – lui-même père d’une petite fille – avec sa vieille mère encore lucide et son père centenaire et sénile, traumatisé par la mort de son fils.

The Look of Silence

The Look of Silence

The Look of Silence forme un diptyque avec The Act of Killing, précédent film de Oppenheimer consacré aux massacres de 65 en Indonésie. Meurtres de masse longtemps et scandaleusement occultés par l’opinion internationale et l’histoire officielle, dont l’existence tend laborieusement à remonter à la surface depuis quelques années, alors que certains responsables et assassins sont encore en vie et occupent des places importantes dans la vie publique du pays. Sur le plan médiatique les films de Oppenheimer n’y sont pas pour rien. Leur retentissement dans le monde entier ont enfin mis la lumière sur des tueries à grande échelle (on parle désormais de plus d’un million de morts) qui s’apparentent à un génocide dans la volonté systématique des putschistes de purger le pays du Parti communiste, de ses membres et sympathisants, mais aussi de la population en général, avec la mise en place d’exécutions sommaires et arbitraires, pour faire régner la terreur.

Si The Act of Killing mettait en scène une galerie de monstres ivres du sang de leurs victimes, prêts à mimer leurs sordides exactions devant la caméra du réalisateur, The Look of Silence suit la quête silencieuse et pacifique d’un homme qui cherche à comprendre plutôt qu’à se venger, ose regarder en face les assassins encore dangereux de son frère et de son peuple, avec l’espoir déçu d’un signe de repentance dans leurs paroles et leurs attitudes. Il y a encore chez les bourreaux, gâteux ou encore hallucinés, la tentation de reconstituer, sans la moindre pudeur, des scènes de torture et de meurtre. La force évocatrice des mots est elle aussi insoutenable. La position du questionneur capable de mettre ses interlocuteurs dans une situation inconfortable ou de les faire accoucher malgré eux de propos accablants rappelle la démarche d’un Claude Lanzmann.

 

The Look of Silence est sorti le 30 septembre, distribué par Why Not Productions.

Cette coproduction ZDF / ARTE avait obtenu le Grand Prix du Jury à la Mostra de Venise en 2014 ainsi que le prix FIPRESCI de la critique internationale

The Look of Silence sera diffusé sur ARTE le jeudi 19 novembre à 22h25 dans le cadre de notre Festival du Documentaire, également disponible en Replay sur ARTE+7.

 

 

 

 

 

Catégories : Actualités · Coproductions · Sur ARTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *