Pascal Thomas
Olivier Père

Mercredi, folle journée ! de Pascal Thomas

ARTE diffuse mercredi 16 juillet à 20h50… Mercredi, folle journée ! réalisé en 2000 par Pascal Thomas. Il s’agit de l’une des plus belles réussites de l’auteur des Zozos qui donne libre cours à sa fantaisie, à sa vitalité mais aussi à sa mélancolie dans ce récit choral concentré pendant la journée bien remplie d’un père divorcé, joueur et inconséquent, et de sa fille dont il a la garde exceptionnelle, entourés de nombreux personnages, jeunes et vieux, riches et pauvres dont les joies, les peines et les problèmes se mêlent et se démêlent. Brillamment écrit avec ses multiples récits, ses études de caractère et ce ballet incessant des rencontres et de fuites le film donne pourtant l’impression d’une grande liberté, comme si la vie entrait par les fenêtres ouvertes du tournage. Presque tous les films de Pascal Thomas pourraient être sous-titrés « scènes de la vie de province » et celui-ci en particulier qui organise dans la ville de Nantes une ronde de personnages qui nous permettent de circuler au travers des différentes strates de la société françaises, des corps de métiers, des maris, des femmes, des amants et des enfants. L’élément fluvial – le port et la Loire – qui traverse la ville comme le film permet d’évoquer l’adage renoirien des destinées humaines charriées par le courant d’une rivière tels des bouchons de liège. Mercredi, folle journée ! parle des relations entre les générations, des liens familiaux pas faciles à assumer malgré l’amour que l’on porte aux siens, avec des enfants souvent plus sages, protecteurs et compréhensifs que leurs parents immatures ou inconséquents, à l’image du couple père fille formé par Vincent Lindon et Victoria Lafaurie, la propre fille du cinéaste. Pascal Thomas et ses scénaristes osent inclure la mort dans cette farandole joyeuse avec l’overdose d’une mère en détresse, suivie quelques scènes plus tard par un accouchement burlesque en rase campagne… Pascal Thomas ose l’émotion la plus déchirante et une rupture de ton inattendue dans cette comédie drôle mais surtout douce amère, à l’atmosphère surannée, adieux mélancoliques à une société et des modes de vie – qui furent encore les nôtres il y a peu – dont Pascal Thomas enregistre la disparition.

Alessandra Martines et Vincent Lindon dans Mercredi, folle journée !

Alessandra Martines et Vincent Lindon dans Mercredi, folle journée !

Le film sera diffusé dans une copie spécialement restaurée en HD avec la participation d’ARTE France.

Voir aussi l’entretien vidéo avec Pascal Thomas au sujet de Mercredi, folle journée !

Catégories : Sur ARTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *