Olivier Père

1900 de Bernardo Bertolucci

Dans le cadre de son hommage à Gérard Depardieu, ARTE diffuse 1900 (Novecento, 1976) de Bernardo Bertolucci lundi 10 décembre à 20h55. Les deux parties du film, d’une durée totale de 320 minutes, seront diffusées à la suite, dans la même soirée.

Le retentissement international et le succès de scandale du Dernier Tango à Paris en 1972 offrent à Bertolucci la possibilité d’entreprendre un projet extrêmement ambitieux nécessitant des moyens exceptionnels. Le producteur Alberto Grimaldi réunira le plus gros budget de l’histoire du cinéma italien et permettra au jeune auteur de réaliser son rêve : une fresque violente et monumentale sur l’Italie de la première moitié du XXème siècle. Le film s’intéresse en particulier à l’amitié de deux garçons nés le même jour, Afredo (Robert De Niro), fils de grands bourgeois propriétaires terriens et Olmo (Gérard Depardieu), bâtard d’une famille de métayers. Bertolucci intègre à son style flamboyant et maniériste l’héritage des maîtres Visconti, Pasolini et même Leone dans un film opératique sur la montée du fascisme et la résistance du prolétariat dans la campagne d’Émilie-Romagne. Le récit comprend de nombreux morceaux de bravoure et des grands mouvements de foule mais c’est dans les scènes intimistes que le réalisateur se montre le plus inspiré, signant de magnifiques moments d’insouciance, d’inquiétude ou d’horreur pure. Dans un mouvement grandiose Bertolucci mêle les influences esthétiques d’Hollywood, Cinecittà et Mosfilm. Il propose une lecture marxiste de l’histoire de l’Italie de l’année 1901 jusqu’à la fin de la Seconde guerre mondiale. Bertolucci oppose à l’élan vital et collectif des paysans le lent pourrissement des classes dirigeantes, minées par le fascisme et diverses perversions associées au désir de puissance et de domination. Au sein de ce groupe, le couple formé par la bourgeoise Regina (Laura Betti) et le contremaître Attila (Donald Sutherland) symbolise le dérèglement monstrueux des sens et une décadence morale totale, tandis que Alfredo, témoin réprobateur mais impuissant, fait preuve d’une lâcheté politique coupable.

Bertolucci réunit une distribution prestigieuse et hétéroclite, mélange de stars de Hollywood et des meilleurs acteurs de la nouvelle génération des années 70. Gérard Depardieu, Robert De Niro, Burt Lancaster, Sterling Hayden, Romolo Valli, Dominique Sanda, Stefania Sandrelli, Laura Betti et Donald Sutherland sont inoubliables dans des performances magistrales, terrifiantes ou émouvantes.

1900 est un chef-d’oeuvre d’audace et de beauté, qui n’a rien perdu de son pouvoir de sidération.

Le 21 novembre, l’éditeur Wild Side vidéo proposera à la vente un coffret Blu-ray et DVD collector de 1900, dans une restauration 4K entièrement supervisée par le directeur de la photographie Vittorio Storaro. Seront proposés près de quatre heures de suppléments audiovisuels avec de nombreux entretiens (Bertolucci, Storaro, De Niro, Sutherland…) un making  of, un essai avec des archives photographiques rares.

Gérard Depardieu et Robert De Niro dans 1900 de Bernardo Bertolucci

Gérard Depardieu et Robert De Niro dans 1900 de Bernardo Bertolucci

 

 

Catégories : Actualités · Sur ARTE

17 commentaires

  1. JICOP dit :

    Il Faut avoir le coeur bien accroche pour regarder  » 1900  » , mais quel monument .
    Une fresque colossale et ambitieuse, presque proche d’un film de David Lean dans son melange d’epique et d’intime mais au caractere si Italien dans sa peinture parfois triviale des moeurs des personnages.
    Si on ajoute une vision typique des annees 70 de la sexualite, de la violence ou de sadisme, on a la une oeuvre unique, demesuree, hors-normes infaisable de nos jours .
    Chef d’oeuvre !!

  2. RAMBAUT dit :

    1900 est incontestablement l’un des chefs-d’œuvre de l’histoire du cinéma.Des perspectives infinies de peupliers emplissent l’écran,les intérieurs richement décorés resplendissent comme des Rembrandt.Chaque détail,même le plus infime,témoigne de la maîtrise totale de la technique.La musique signée Ennio Morricone,le travail de la caméra de Bertolucci,les décors et le jeu des acteurs principaux,Robert De Niro et Depardieu en tête en passant par les milliers de figurants au visage buriné…tout est admirable et rendent le film comme étant un des plus grands films du septième Art.

  3. Aliocha dit :

    Oui, film superbe, trace d’un cinéma rêvé, à la fois d’auteur (européen) et universel, personnel, n’hésitant à pas à choquer par moments, ET avec des stars, autour d’un projet de « film historique », bref quelque chose qui a peu existé (Heaven’s Gate par l’Américain Cimino n’en était pas trop loin également), et qui sans doute vu l’état actuel du cinéma quant il est question de gros budget (sommes immenses = film a priori commercial, c’est ainsi aujourd’hui, alors qu’à l’époque de monstres magiques tels le Satyricon de Fellini on pouvait utiliser « un pognon de dingue » pour donner la liberté à un génie de créer et mettre ses visions démesurées à l’écran), n’existera hélas plus jamais (en tout cas, certainement pas avec le même impact et le même « buzz » auprès d’un public allant même au-delà du cadre « art et essai »… Triste époque, où le silence dans les médias (je veux surtout dire à la télé) a été quasi total à part quelques mots de-ci de-là, alors que vient de disparaître juste l’un des plus grands cinéastes de la seconde moitié du vingtième siècle… Triste époque, où on préfère programmer des cycles Depardieu plutôt que des cycles Bertolucci… Triste époque, oui, et sacrée mélancolie, en moi, d’un coup…

  4. Florence P dit :

    J’espère qu’on pourra le voir en replay car 320 min, ça fait beaucoup un lundi soir !

    • Olivier Père dit :

      Non il n’est pas proposé en replay, on ne peut pas tout avoir ! ça vaut la peine de rester devant sa télévision pour les deux parties. Et le film vient d’être édité en blu-ray par Wild Side.

  5. suzanne dit :

    quelle tristesse, absence de replay pour cet immense film

    • Olivier Père dit :

      Nous en sommes désolés aussi mais comme vous le savez sans doute nous ne pouvons pas obtenir systématiquement le replay pour tous les films que nous diffusons, certains ayants-droit s’y opposent. c’est le cas pour 1900 dont les droits télévisés appartiennent à une société américaine.

  6. Beurthe L'encasteur dit :

    Peut-on échanger « Le Hussard sur le toit » avec « 1900 » dans le replay?
    Parce qu’en DVD on s’en tire, quand même, pour 69 euros, une somme pas très érotique, même si on la retourne.
    Même agrémenté de ces heures de bonus, et dans le cas où cette somme ne soit pas déductible de la redevance audiovisuelle, c’est prendre le cinéphile pour Charles Kane.
    Avant de rejoindre votre dernière demeure, expirerez-vous « Rosebud » ou « 1900 » vous qui nous privez de ce monument et nous condamnez à l’atroce prestation, tant comme acteur que narrateur, d’Olivier Martinez ?

    • Olivier Père dit :

      j’ai déjà expliqué que nous n’avons pas pu obtenir le replay sur 1900 car c’est la MGM qui en détient les droits et qu’en général les majors américaines sont opposées à la télévision de rattrapage. Il n’y a pas eu de concertation entre cette absence et la parution de cette collection collector, onéreuse comme vous le soulignez, du film de Bertolucci quelques semaines avant la diffusion à l’antenne, c’est juste une coïncidence. La belle audience de 1900 en prime time sur une chaine publique a permis à des centaines de milliers de téléspectateurs de revoir ou découvrir le film, c’est donc un peu mieux qu’une privation. Je ne joue pas 1900 contre Le Hussard sur le toit; c’est un beau film, très important dans la carrière de Rappeneau, éclipsé par le succès de Cyrano et Martinez, souvent moqué, ne m’a pas paru si mauvais que ça.

  7. Beurthe L'encasteur dit :

    Ceci n’était qu’une amère blague, témoignant de ma déception d’avoir raté cette occasion, aussi je vous remercie de m’avoir communiqué la raison exacte de l’absence au replay, qui plus est à presque 5h00 du matin.
    Je n’accuse aucunement cette (seule) magnifique chaîne de télévision publique, qui ravit le germaniste, scientifique, cinéphile et europhile féru d’histoire que je suis, de quelconque machination mercantile.
    Mon grief était bel et bien contre Wild Side qui profite de la faible diffusion de la version longue pour nous proposer un coffret à un tel prix.
    C’est un bonheur immense de pouvoir regarder Arte, en direct comme en replay depuis mon téléphone, directement sur mon téléviseur grâce à la fonctionnalité « caster ». Je suis très heureux d’apprendre ce succès en terme d’audience.
    Merci infiniment M. Père, bonne nuit ou début de journée.
    Bien à vous, Jules.

  8. Beurthe L'encasteur dit :

    PS : c’est donc bien le PDG ou les actionnaires de la MGM qui diront « 1900 » aux cinéphiles sur leur lit de mort.

  9. Meryem dit :

    Mais quelle frustration !!! ne pas avoir le replay pour cet immense film! pour quoi ne pas l’avoir diffusé sur 2 jours? Quelle frustration !

    est-ce par hasard il va être rediffuser en direct sur la chaîne?

    Merci beaucoup
    Meryem

  10. Alphonse dit :

    Ce n’était pas la restauration 4K qui était diffusée lundi dernier si je ne m’abuse

    • Olivier Père dit :

      En effet c’était une version HD mais pas la restauration 4K qui figure sur le Blu-ray édité par Wild Side. Vittorio Storaro a supervisé cette restauration mais pour avoir comparé les deux versions celle diffusée sur Arte était plus conforme au film tel qu’il a été distribué à l’époque de sa sortie.

  11. TROUILLET YVON dit :

    Arte boutique a-t-il en vente un DVD récent de 1900 de Bertolucci ? ( Pas de blue ray! )

    Merci de votre réponse

    • Olivier Père dit :

      Non par sur arte boutique à ma connaissance. Comme le dénonce pour un autre film (La frontière de l’aube) un commentateur de ce blog le vieux dvd de 1900 édité par MGM est trouvable d’occasion sur un site de vente en ligne mais à des prix exorbitants. Je ne vous le conseille pas car en plus l’image n’est pas de bonne qualité. En revanche l’édition blu-ray de Wild Side propose aussi le film restauré sur support DVD. Mais ce coffret collector n’est pas donné non plus (69 euros). En cherchant bien on peut peut-être trouver des éditions anglaises ou d’autres pays européens moins chères sur d’autres sites…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *