Olivier Père

La vie et rien d’autre : rencontre avec Bertrand Tavernier

ARTE diffuse La vie et rien d’autre (1989) de Bertrand Tavernier lundi 27 août à 20h50. Ce film, l’un des grands succès de son réalisateur, revient sur une page méconnue de l’histoire de France : en 1920, le recensement des soldats français toujours portés disparus deux ans après la fin de la Première Guerre mondiale – environ 350 000, un nombre aberrant – auquel vient s’ajouter la recherche de la dépouille du poilu qui sera le Soldat Inconnu sous l’Arc de Triomphe. Hanté par les fantômes de la Grande Guerre, le film de Tavernier n’en est pas moins chargé d’une vitalité débordante, avec une multitude de personnages et de situations qui rendent compte d’une réalité complexe, celle de la reconstruction d’un pays et d’un tissu social sévèrement éprouvé par une victoire à la Pyrrhus. A l’occasion de la diffusion de La vie et rien d’autre sur ARTE, Bertrand Tavernier revient pour nous sur la préparation et le tournage de son film, sur sa collaboration avec le scénariste Jean Cosmos et ses retrouvailles avec Philippe Noiret et Sabine Azéma, réunis pour la première fois à l’écran.

 

Catégories : Rencontres · Sur ARTE

4 commentaires

  1. Martin dit :

    Bonjour Monsieur Père.
    S’il n’y avait pas « Le juge et l’assassin », ce serait sans doute mon Tavernier préféré. Merci de le rediffuser. D’après moi, c’est l’un des meilleurs films sur la Première guerre mondiale et le devoir de mémoire.

    Si vous me permettez cette « auto-promo », j’en avais parlé ici :
    http://1001bobines.blogspot

    Philippe Noiret nous manque. Avec Jean Rochefort, ça doit être une sacrée nouba au paradis des acteurs.
    Est-on en droit d’espérer voir d’autres films de ces grands acteurs sur Arte prochainement ?

    • olivierpere dit :

      Merci pour votre message. ARTE va aussi rediffuser Capitaine Conan de Bertrand Tavernier dans les prochains mois, à l’occasion de la commémoration de la fin de la Première Guerre mondiale.

  2. François-David Lemierre dit :

    Formidable moment avec Bertrand Tavernier sur ce film qui m’a poussé à faire des recherches sur le scandale évoqué par Noiret dans l’usine restaurant. J’ai retrouvé le journal Le Crapouillot et l’article de France Delaisi. Anatole France avait dit : on croit mourir pour la patrie, on meurt pour les industriels.
    D’autre part je me demande toujours si le défilé qui aurait duré 11 jours et 11 nuits concernait uniquement les soldats français dans l’esprit de Cosmos.
    J’aimerais conserver cette vidéo. Pourriez vous la diffuser sur youtube ?
    Merci à vous

    • Olivier Père dit :

      Nous sommes très attristés par la disparition de Bertrand Tavernier. ARTE va lui rendre hommage vendredi soir. Normalement vous pouvez retrouver toutes les vidéos qu’on a faites ensemble sur YouTube. J’ai aussi proposé qu’elles soient de nouveau postées sur Arte.tv

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *