La Taverne de l’Irlandais de John Ford

ARTE diffuse La Taverne de l’Irlandais (Donovan’s Reef, 1963) de John Ford lundi 15 janvier à 23h05.

« Guns (John Wayne) et Boats (Lee Marvin), deux anciens combattants du Pacifique se sont installés en Polynésie. La fille d’un troisième camarade, élevée dans la société puritaine de Boston, vient à la recherche de son père. Alors qu’ils se retrouvent, comme chaque année, dans l’île de Haleakaloa, où habite Guns, pour une rituelle bagarre, cet ancien marin irlandais va donner à la jeune héritière prude et pleine de préjugés une leçon de charité et de joie de vivre. »

En Polynésie française, sur une île paradisiaque, une petite communauté pluriethnique vit au rythme des typhons, des bagarres et des cérémonies religieuses. Au crépuscule de sa longue carrière, La Taverne de l’Irlandais, véritable pause récréative dans l’œuvre de John Ford, permet au cinéaste de retrouver John Wayne, pour la dernière fois. Cette comédie exotique lui offre aussi l’occasion de revenir avec légèreté sur des thèmes qui irriguent son cinéma. Ford se moque des puritains et des bigots, exalte l’amour et les plaisirs de la vie, la beauté de la nature, l’importance de la spiritualité. La Taverne de l’Irlandais est une relecture décontractée – mais toujours enchanteresse sur le plan visuel – de The Hurricane, mélodrame tourné par Ford en 1937 dans les mêmes décors des colonies françaises de l’Océan Pacifique, avec déjà Dorothy Lamour. Le cinéaste y exprime une nouvelle fois sa haine du racisme, de l’hypocrisie des moralistes et de toute forme de discrimination. Il ridiculise le sentiment de supériorité qu’éprouvent la plupart des Américains devant d’autres cultures, ethnies et civilisations. Les accès de drôlerie et de régression infantile, les gags rustiques n’empêchent pas, comme toujours chez Ford, de magnifiques moments de poésie élégiaque et de mélancolie.

Elizabeth Allen et John Wayne dans La Taverne de l'Irlandais de John Ford

Elizabeth Allen et John Wayne dans La Taverne de l’Irlandais de John Ford

 

Catégories : Sur ARTE

Comments