Olivier Père

Shaolin Soccer de Stephen Chow

Dans le cadre de sa programmation « embarquement pour l’Asie » ARTE diffuse Shaolin Soccer (Siu Lam juk kau, 2001) de Stephen Chow lundi 4 juillet à 22h45. Le film sera également proposé en télévision de rattrapage sur ARTE+7.

Shaolin Soccer fut le premier film de Stephen Chow à avoir été distribué dans de nombreux pays occidentaux. Il constitue une excellente introduction au cinéma de celui que l’on surnomme le roi de la comédie dans toute l’Asie. Natif de Hong Kong, Stephen Chow est l’auteur complet de plusieurs films comiques à succès qui en ont fait une superstar adorée du public. Imaginez un cousin chinois de Charles Chaplin, de Pierre Richard et de Jim Carrey et vous obtiendrez Stephen Chow. Chow est en quelque sorte le bouffon de Hong Kong qui révèle dans ses outrances et ses caricatures la vérité de la ville et de ses habitants. La nourriture, les chansons et les grossièretés en tous genres y tiennent une place primordiale.

Les comédies de Stephen Chow, typiques de l’humour hongkongais, proposent un mélange de dialogues et de situations absurdes et de parodie des genres cinématographiques et des traditions chinoises. Ses films mettent souvent en scène des bras cassés pauvres et maladroits qui parviennent à triompher de l’adversité. Ainsi, dans Shaolin Soccer, une star déchue du football monte une équipe avec d’anciens moines shaolin qui vont utiliser les arts martiaux sur le terrain lors d’un championnat, face à des adversaires corrompus. Délire garanti.

Stephen Chow et sa fine équipe dans Shaolin Soccer

Stephen Chow et sa fine équipe dans Shaolin Soccer

Avec Stephen Chow les exploits physiques et les cascades comiques sont amplifiés par des effets spéciaux qui exagèrent et déforment corps et mouvements. Shaolin Soccer et ses moines footballeurs à la force surhumaine nous donnent l’impression d’assister à un équivalent chinois des cartoons de Chuck Jones ou de Tex Avery. Shaolin Soccer pousse très loin la folie de gags visuels hilarants. C’est un humour énorme et volontiers régressif mais qui a du cœur. Chow n’oublie jamais de dispenser un message généreux et d’aimer ses personnages de sympathiques marginaux.

Dans la filmographie de Stephen Chow, on recommande aussi Crazy Kung fu, CJ7 et Journey to the West.

 

Catégories : Sur ARTE

12 commentaires

  1. MB dit :

    seul Arte est capable de diffuser un tel ovni en vo, bravo, enregistré, hâte de le voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *