Olivier Père

Jour de fête de Jacques Tati

ARTE diffuse le premier long métrage de Jacques Tati Jour de fête (1947) lundi 28 décembre à 22h45. Jacques Tati (1907-1982), auteur complet d’une œuvre à la fois populaire et radicalement novatrice et moderne, créateur de formes et expérimentateur d’un comique autant sonore que visuel, a toujours été un cas à part dans le cinéma français, à l’instar d’un Robert Bresson, d’un Jean-Pierre Melville ou d’un Jean Cocteau. Ce franc-tireur a cependant participé à la gloire de la comédie française avec des succès commerciaux et artistiques éclatants comme Jour de fête, Les Vacances de Monsieur Hulot ou Mon oncle, symbolisant la dimension la plus ambitieuse d’un genre qui a depuis toujours drainé le public en masse dans les salles obscures.

Le coup d’essai de Tati réalisateur, Jour de fête est l’un des fleurons du cinéma français d’après-guerre, inventant une forme de burlesque gestuel et visuel inédit en France, où l’humour est souvent synonyme d’art du langage et de mots d’esprit (voir Pagnol et Guitry.) Dans cet hymne à la bicyclette, le facteur indolent (Tati lui-même, hilarant) d’un petit village de l’Indre voit dans une fête foraine un documentaire, La Poste en Amérique, et décide de changer sa méthode de travail pour gagner en efficacité.

Jour de fête qui faillit devenir le premier long métrage français en couleur (cette version sera restaurée dans les années 90, mais on a le droit de préférer la version en noir et blanc, avec quelques petits détails de l’image colorisés) est aussi le seul des films de Tati à s’intéresser à la France rurale, avec déjà l’idée des effets saugrenus de la modernisation dans le monde ancestral de la campagne française. Synchrone avec les Trente Glorieuses, Tati sera aussi le plus fin observateur, inquiet et fasciné, de l’évolution de la France des années 50 aux années 70, attentif aux progrès et aux problèmes humains et écologiques liés à l’industrialisation du pays, l’urbanisme, la construction et la modification du paysage autour du boom économique, le culte de la voiture, la pollution…

Jour de fête © Les Films de Mon Oncle.

Jour de fête © Les Films de Mon Oncle.

 

Catégories : Sur ARTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *