Olivier Père

Back Home de Joachim Trier

Coproduction ARTE France Cinéma, Back Home de Joachim Trier sort sur les écrans français mercredi 9 décembre après sa présentation au Festival de Cannes en compétition, coproduit et distribué par Memento. A New York la préparation d’une exposition à la gloire d’une célèbre photographe de guerre, trois ans après sa mort inattendue dans un accident de voiture, amène son mari et ses deux fils à se réunir pour la première fois depuis des années. Refait alors surface un secret de famille qui plonge leurs vies apparemment calmes dans le chaos.

Jesse Eisenberg et dans Plus fort que les bombes de Joachim Trier

Jesse Eisenberg et Devin Druid dans Back Home de Joachim Trier

Après le très remarqué Oslo, 31 août, Joachim Trier propose avec Back Home (titre original Louder than Bombs, d’après une compilation des Smiths qu’on n’entend pas dans le film) un drame psychologique qui est aussi une réflexion sur la nature des images, entre passé et présent, où l’invention formelle est indissociable du récit, la relation poignante d’un homme avec ses fils, et le souvenir de sa femme disparue. Joachim Trier a coécrit le scénario avec son collaborateur habituel Eskil Vogt. L’apparent classicisme de la mise en scène dissimule une véritable virtuosité narrative avec de subtils allers et retours entre différentes époques et différents points de vue, différentes strates d’images et de sons qui vont du rêve au souvenir. L’écriture cinématographique de Trier, par sa profondeur et sa densité, dialogue avec celle de ses maîtres européens et scandinaves et l’adaptation à une ambiance anglo-saxonne est particulièrement fluide.

« En somme, ce que je veux, c’est émouvoir le public en espérant avoir trouvé une forme où l’intellect et l’émotion se rejoignent dans un même film. » Tel était l’objectif de Joachim Trier, on peut affirmer qu’il l’a brillamment atteint.

Gabriel Byrne, Isabelle Huppert (photo en tête de texte, avec Gabriel Byrne) et Jesse Eisenberg sont comme toujours remarquables. La surprise vient de Devin Druid dans le rôle de Conrad le cadet de la famille, assez génial en adolescent rebelle et solitaire. La révélation d’un jeune acteur dont c’est le premier rôle au cinéma et qu’on espère revoir bientôt.

Catégories : Actualités · Coproductions