Olivier Père

Dragon Inn de King Hu

L’été permet de découvrir sur grand écran et en version restaurée, grâce au distributeur Carlotta, deux chefs-d’œuvre de King Hu, le plus érudit et le plus raffiné des maîtres du « wu xia pian » (films de cape et d’épée chinois) : d’abord A Touch of Zen (1971) depuis le mercredi 29 juillet et aussi Dragon Inn qui sort le mercredi 12 août, demeuré inédit en salles en France. Une aubaine pour les cinéphiles. Exilé à Taïwan à la suite de sa mésentente avec la Shaw Brothers, compagnie pour laquelle il avait réalisé à Hong Kong L’Hirondelle d’or en 1966, King Hu y poursuit sa « trilogie des auberges » avec Dragon Inn (ou Dragon Gate Inn, Long men kezhan, 1967), nouveau récit d’espionnage situé au temps de la dynastie Ming. Le dernier film sera L’Auberge du printemps (The Fate of Lee Khan) en 1973.

Dragon Inn

Dragon Inn

Dans Dragon Inn un cruel eunuque s’est emparé de la Cour et lance sa police secrète aux trousses de fugitifs dissidents. Plusieurs factions ennemies, agents secrets et rebelles se retrouvent dans une auberge, allégorie de la société chinoise. Le contexte troublé et fragmenté de la Chine féodale permet plusieurs lectures politiques, notamment sur les relations entre Taïwan et la Chine continentale à l’époque du tournage. King Hu organise un savant va-et-vient entre l’espace clos de l’auberge et les larges étendues désertiques qui l’entourent, théâtres d’affrontements verbaux et physiques. Une dialectique dehors/dedans structure le mouvement interne du film, auquel les acteurs, nouvelles ou futures stars au charisme électrisant, apportent une sensualité indéniable. Le cinéaste s’impose en véritable artiste du film d’aventures et se livre à d’éblouissantes compositions visuelles qui accueillent les chorégraphies brutales et inventives des combats, les sentiments chevaleresques exprimés par l’action. Avec son dosage d’humour, de stratégie et de violence ce classique va établir durablement les règles du film de sabre chinois (au point de susciter plusieurs remakes), règles que King Hu s’emploiera à malmener dans la seconde moitié de sa carrière (A Touch of Zen, Raining in the Mountain…)

Dragon Inn

Dragon Inn

 

 

 

 

 

 

 

Catégories : Actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *