Olivier Père

Le Désordre et la Nuit de Gilles Grangier

Le plan pluriannuel de numérisation et de restauration du catalogue Pathé se poursuit avec six nouveaux titres à découvrir à la vente depuis le 1er juillet en DVD, Blu-ray, VOD et téléchargement définitif, parmi lesquels Le Désorde et la Nuit (1958) de Gilles Grangier.

Propriétaire de la boîte de nuit L’Œuf, Simoni (Roger Hanin, qui a la politesse de disparaître très vite du film), personnage peu recommandable, est assassiné. Les inspecteurs Valois (Jean Gabin) et Chaville (Paul Frankeur) enquêtent. Valois tombe amoureux de l’ex maîtresse de Simoni, Lucky, une jeune droguée, fille d’un industriel allemand, et chanteuse ratée qui traîne sa tristesse dans les cabarets et les soirées mondaines.

Les nuits parisiennes, voilà le véritable sujet de ce polar urbain, le haut du panier de la production commerciale française de la fin des années 50, et l’un des meilleurs des douze titres de l’association Gabin/Grangier, qui connut des hauts (Le Sang à la tête d’après Le Fils Cardinaud de Simenon, le polar Le rouge est mis…) et des bas (L’Age ingrat ou Sous le signe du taureau…)

Jean Gabin et Nadja Tiller dans Le Désordre et la Nuit

Jean Gabin et Nadja Tiller dans Le Désordre et la Nuit

C’est un film d’atmosphère ou l’on déambule dans les boîtes de nuit de l’époque, reconstitués en studio et fort éloignées de nos clubs actuels, avec une galerie de personnages noctambules et pittoresques du Paris de l’après-guerre… clients louches, garçons de café, musiciens et voyous… Le Désordre et la Nuit est davantage une étude de caractères qu’une enquête policière. On se soucie moins de l’intrigue et de la résolution de l’énigme – décevante, avec une Danielle Darrieux guère à son avantage en pharmacienne suspecte – que de la relation qui se noue entre le flic Valois, ancien alcoolique taciturne, cynique et pas très loin de la retraire, incarné avec une relative sobriété par Gabin, et la toxicomane d’origine allemande Lucky interprétée par Nadja Tiller, jolie actrice autrichienne qui fut une petite vedette des deux côtés du Rhin dans les années 60, ici à l’orée de sa carrière, sexy et émouvante en diable dans le rôle d’une fille perdue que Valois tente de remettre sur le droit chemin. Une relation d’abord scabreuse et contre-nature qui débouche sur une véritable histoire d’amour, à l’issue incertaine.

 

Catégories : Actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *