Olivier Père

Mundane History de Anocha Suwichakornpong

Le débarquement massif de mastodontes américains en ce début d’année ne doit pas nous faire oublier une sortie plus discrète, celle de Mundane History (Jao Nok Krajok) d’Anocha Suwichakornpong. Cet excellent film thaïlandais, le premier long métrage de la jeune réalisatrice, date de 2009 et il a eu le temps de faire le tour du monde des festivals et de récolter de nombreuses récompenses avant d’être projeté depuis mercredi dans une seule salle à Paris, distribué par Survivance.

Mundane History

Mundane History

Dans la grande maison bourgeoise thaïlandaise qu’il partage avec son père, Ake est rivé à son lit, paralysé par un accident. Dépendant et mutique de colère, ses journées s’écoulent péniblement. Un aide infirmier, Pun, est engagé pour s’occuper de lui. Les deux hommes communiquent peu. Pourtant au contact de Pun, l’univers d’Ake se fait de moins en moins immobile.

Mundane History séduit par l’élégance de sa mise en scène qui convoque plusieurs niveaux de texture de l’image, avec l’utilisation de différents supports. Le caractère hybride du film est en adéquation avec son sujet et l’approche spiritualiste de la cinéaste, qui créé des atmosphères entre rêve et réalité, vie et mort, passé et présent. Mundane History confirme que la Thaïlande est un beau pays de cinéma qui ne saurait se réduire à un seul grand cinéaste, Apichatpong Weerasethakul. Il y a sans doute un air de famille entre le travail des deux artistes, qui voyagent entre cinéma et installations, parfois au cœur du même long métrage. Ils expérimentent des nouvelles formes extrêmement modernes et héritées des arts plastiques mais puisent leur inspiration dans les mythologies, la religion et les traditions de leur pays. Dans Mundane History, avec un style moins épique et spectaculaire, il s’agit aussi pour Anocha Suwichakornpong de méditer sur le devenir fantôme de ce (et de ceux) qu’elle filme, de s’intéresser à la réminiscence, aux traces laissées par les corps et les esprits avec beaucoup de délicatesse. Une cinéaste à suivre.

Catégories : Actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *