La liberté de la presse en danger

La liberté de la presse en danger

Un journaliste néerlandais spécialisé dans les affaires criminelles a été, grièvement blessé par balles, mardi 6 juin, à Amsterdam lors d'une attaque qui a choqué le pays entier et qui a été qualifiée de crime contre la liberté de la presse par le gouvernement et l'Union européenne. L'exercice du journalisme, "principal vaccin" contre la désinformation en pleine pandémie, est "totalement ou partiellement bloqué" dans plus de 130 pays, alerte Reporters sans frontières (RSF), qui a publié, mardi 20 avril 2021, son classement mondial de la liberté de la presse. Au total, 73% des 180 pays évalués par l'ONG se caractérisent par des situations jugées "très graves", "difficiles", ou "problématiques" pour les journalistes.Pour rappel,  à l'occasion de la "Journée internationale de la fin de l'impunité pour les crimes commis contre des journalistes", l'organisation avait alors renouvelé sa demande auprès du secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres de créer un poste de "représentant spécial pour la sécurité des journalistes". ARTE Info vous propose une série de reportages et d'analyses pour mieux comprendre cette dérive.
Un journaliste néerlandais spécialisé dans les affaires criminelles a été, grièvement blessé par balles, mardi 6 juin, à Amsterdam lors d'une attaque qui a choqué le pays entier et qui a été qualifiée de crime contre la liberté de la presse par le gouvernement et l'Union européenne. L'exercice du journalisme, "principal vaccin" contre la désinformation en pleine pandémie, est "totalement ou partiellement bloqué" dans plus de 130 pays, alerte Reporters sans frontières (RSF), qui a publié, mardi 20 avril 2021, son classement mondial de la liberté de la presse. Au total, 73% des 180 pays évalués par l'ONG se caractérisent par des situations jugées "très graves", "difficiles", ou "problématiques" pour les journalistes.Pour rappel,  à l'occasion de la "Journée internationale de la fin de l'impunité pour les crimes commis contre des journalistes", l'organisation avait alors renouvelé sa demande auprès du secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres de créer un poste de "représentant spécial pour la sécurité des journalistes". ARTE Info vous propose une série de reportages et d'analyses pour mieux comprendre cette dérive.

Toutes les vidéos

Journalisme en Chine : la liberté de ne pas déranger

Hong Kong : la presse dans le viseur

Slovénie : menace autoritaire sur les médias

Police : pas vu, pas pris ?

Algérie : le combat pour la liberté de la presse continue

Hongrie : une presse aux ordres

Bulgarie : la liberté de la presse enchaînée

Vénézuela : l'agonie de la presse

À lire aussi

Acquittement pour le commanditaire présumé du meurtre de Jan Kuciak