Sur le tournage de L’Ombre des femmes de Philippe Garrel

Mercredi 20 août 2014. Visite sur l’avant-dernier jour de tournage du nouveau film de Philippe Garrel L’Ombre des femmes (photo en tête de texte), dans le Xème arrondissement de Paris. Un vieil immeuble accueille l’équipe et les différents lieux de tournage en intérieur, notamment l’appartement du couple de réalisateurs de documentaires au cœur du film, interprété par Stanislas Mehrar et Clotilde Coureau, tandis que les scènes d’extérieur sont tournées dans un café du quartier et les rues adjacentes. Cette concentration des décors permet une appréciable rapidité d’exécution pour un film entièrement et strictement tourné dans l’ordre chronologique de ses séquences, selon un principe auquel Philippe Garrel est toujours resté fidèle, et qui permet aux acteurs – après un long et préalable travail de préparation avec le cinéaste – de suivre et de vivre le cheminement émotionnel de leurs personnages au fil du tournage. Garrel est aussi le dernier cinéaste français – avec Pascal Thomas – à tourner et à monter ses films en 35mm. Après avoir travaillé avec Raoul Coutard, William Lubtchansky et Willy Kurant sur plusieurs films, Philippe Garrel a fait appel pour la première fois au grand directeur de la photographie Renato Berta, célèbre pour ses collaborations avec Godard, Tanner, Rohmer, Straub, Resnais ou Oliveira… En enfant de la Nouvelle Vague Garrel a souvent souhaité faire ses films avec ceux qui ont participé devant et derrière la caméra aux révolutions esthétiques des nouveaux cinémas des années 60 et 70.

Philippe Garrel et Renato Berta sur le tournage de L'Ombre des femmes

Philippe Garrel et Renato Berta sur le tournage de L’Ombre des femmes

Avant et pendant le tournage, Garrel prépare et répète longuement chaque scène avec ses comédiens, et ne fait que deux ou trois prises. On remarque l’absence de combo, ce moniteur qui permet de contrôler les cadres et sur lequel la plupart des réalisateurs sont rivés pendant les prises de vues. Au contraire, Garrel est toujours au plus près des acteurs. Même s’il ne cadre pas lui-même ses films, il se tient non loin de la caméra et décide de ses plans « à l’œil », à la manière d’un peintre. C’est définitivement du côté de la peinture et de la poésie – même s’il a adopté une narration plus romanesque depuis les années 80 que se tient Philippe Garrel, cinéaste qui a longtemps fait ses films tout seul, de la première à la dernière étape, dans un dénuement presque total qui le rapprochait des artistes solitaires. Aujourd’hui, avec une équipe réduite et fidèle, entouré des meilleurs techniciens, Garrel peut produire ses films dans des conditions normales sans abandonner des principes de création et de fabrication qui donnent à ses films leur singulière beauté. Nouveau producteur du cinéaste depuis La Jalousie Saïd Ben Saïd confie que Philippe Garrel est parmi les cinéastes qu’il a observés travailler celui qui maîtrise le mieux les différents aspects techniques du cinéma, à égalité avec le perfectionniste Roman Polanski. Une assertion qui balaie le soupçon d’improvisation qui entache encore le cinéma de Garrel, si juste dans l’enregistrement de la vie, du temps et des sentiments qu’il en fait oublier la précision de l’écriture et de la mise en scène. A la fin du tournage, Stanislas Mehrar décrit Garrel comme un magicien capable de faire jaillir des secrets et des merveilles de ses comédiens. On se réjouit se retrouver cet acteur rare et talentueux chez Garrel, après son interprétation remarquable dans La Folie Almayer de Chantal Akerman, sœur de cinéma de Philippe Garrel. Quant à Clotilde Courau, découverte en 1990 dans Le Petit Criminel de Jacques Doillon, L’Attente des femmes marquera son grand retour devant la caméra.

Stanislas Mehrar sur le tournage de L'Ombre des femmes

Stanislas Mehrar sur le tournage de L’Ombre des femmes

Stanislas Mehrar et Clotilde Courau sur le tournage de L'Ombre des femmes

Stanislas Mehrar et Clotilde Courau interprètent un couple de cinéastes dans le prochain film de Philippe Garrel L’Ombre des femmes

Philippe Garrel est actuellement en montage, L’Ombre des femmes est attendu sur les écrans l’année prochaine. Nous ne manquerons pas d’en parler à nouveau avec son auteur et ses comédiens une fois le film terminé.

 

Crédits photographiques : Guy Ferrandis – SBS Productions

 

 

 

 

Catégories : Actualités · Coproductions

Comments