Olivier Père

Cannes 2022 Jour 10 : conversation avec Albert Serra autour de son film Pacifiction (Compétition)

Conversation avec Albert Serra autour de son nouveau film Pacifiction (Tourment sur les îles) présenté en compétition au Festival de Cannes.

Albert Serra © Bertrand Noël

Catégories : Actualités · Coproductions · Rencontres

3 commentaires

  1. ballantrae dit :

    Vivement la sortie de Pacifiction ( quel superbe mot valise😉).
    Premier film  » contemporain  » d’A Serra après la réinvention du Quichotte, des rois mages puis les XVIII eme et XVII eme s via la trilogie du corps.
    Prenons les paris d’un prix important pour cette première sélection en CO.

  2. ballantrae dit :

    Pari raté…
    Je ne suis pas sûr que tous les films primés suscitent mon désir.
    Mais j’ai confiance vis à vis de Claire Denis, Park Chan Wook, Jerzy Skolimowski. Pas vraiment envers la force de frappe belge…
    R Ostlund m’avait semblé intéressant avec The square mais c’était très inégal, un peu trop long et certainement pas une palme ( en 2017 c’était l’occasion de sacrer Zviagintsev).
    En revanche bien des films oubliés m’intriguent et me donnent envie: ceux d’A Serra, J Gray, Serebrennikov ou encore Roustayi.
    Une fois encore A Desplechin est oublié malgré La sentinelle, Comment je…, Esther Kahn, Conte de noël en compétition.
    Frère et soeur reste un jalon important quoi qu’il en soit.
    Heureusement les films peuvent vivre malgré un palmarès injuste ( cf La nuit nous appartient ou Une histoire vraie) et ne pas s’imposer quand ils sont surestimés ( Les meilleures intentions de B August).

    • Olivier Père dit :

      Je n’ai pas vu le film de Kore-eda, ni celui de Lukas Dhont, ni celui des frères Dardenne. Je les découvrirai en salle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.