Olivier Père

Rage de David Cronenberg

ARTE diffuse Rage (Rabid, 1976) jeudi 20 janvier à 23h40. Le film sera également disponible gratuitement en télévision de rattrapage sur ARTE.tv jusqu’au 18 juillet. Au milieu des années 70, un jeune cinéaste canadien, David Cronenberg, débarrasse les thèmes du fantastique de leurs oripeaux traditionnels pour leur attribuer de nouvelles significations et en moderniser les enjeux. Frissons et Rage sont les premiers films d’horreur de Cronenberg à avoir été produit dans un système commercial. Ils ont connu une distribution internationale, intégrés dans la mouvance du « cinéma d’exploitation » qui offrait aux spectateurs avides de sensations fortes un programme composé de nudité et de violence. Auparavant, Cronenberg avait réalisé plusieurs courts et moyens métrages underground qui avaient attiré l’attention d’une autre forme de public spécialisé. Dans Frissons et Rage, Cronenberg refuse la panoplie du buveur de sang. Il s’intéresse à cette forme moderne de vampirisme qu’est la contamination virale. Les deux films, revus à l’aune de la filmographie de Cronenberg, constituent un point de départ parfait qui pose les bases d’une œuvre extrêmement cohérente. Les films prennent à rebours tous les codes et lieux communs du fantastique traditionnel, hérités de la littérature gothique, pour établir l’acte de naissance de l’horreur moderne. De manière encore plus radicale que George A. Romero et sa Nuit des morts vivants en 1968, Cronenberg charge ses horribles histoires de contamination d’une valeur politique et libertaire inédite. Rage imagine un récit de maladie, d’addiction et de catastrophe qui débouche sur une vague de violence urbaine réprimée par l’armée. Une jeune femme victime d’un grave accident de la route subit une greffe de la peau réalisée selon une méthode expérimentale. Après un mois de coma, elle se réveille avec un nouvel organe et un besoin irrépressible de sang frais. Les personnes qu’elle agresse propagent une épidémie dans toute la ville. Le choix de Marilyn Chambers, star du cinéma pornographique, dans le rôle du cobaye involontaire, explicite la dimension sexuelle de cette fable apocalyptique.

 

Rage est disponible en Blu-ray en France, édité par The Ectsasy of Films.

 

 

 

Catégories : Sur ARTE

2 commentaires

  1. Comet dit :

    Ça c’est de la programmation !! Et « Videodrome » qui arrive en février à la Fnac…

  2. Victor G. dit :

    L’actualité du film est incroyable: épidémie, obligation vaccinale, pass sanitaire, puis extermination, le tout dans une ambiance d’hystérie médiatique…heureusement, cela ne s’est pas (complètement) passé comme dans le film!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.