Olivier Père

Zero Dark Thirty de Kathryn Bigelow

Le cycle consacré à Kathryn Bigelow se poursuit sur ARTE avec la diffusion dimanche 4 octobre à 20h55 de Zero Dark Thirty (2012). Après Démineurs et avant Detroit, la cinéaste puise son inspiration dans l’histoire contemporaine des États-Unis, en s’emparant d’un sujet à l’actualité encore chaude au moment de la sortie du film. Zero Dark Thirty relate la longue traque d’Oussama Ben Laden par la CIA, qui débute au lendemain des attentats du 11 septembre 2001 et va durer près de dix ans. L’agent Maya, interprété par Jessica Chastain, remonte à force d’obstination et parfois au péril de sa vie la filière djihadiste, jusqu’à la découverte de la cache du chef terroriste à Abbottābād, au Pakistan. Spécialiste des ambiances viriles, Kathryn Bigelow dresse le portrait d’une femme déterminée et impliquée sur le terrain des opérations, qui avance sans crainte dans un univers d’hommes, capable d’inspirer le respect à des agents du renseignement ou des militaires. Au-delà de son professionnalisme à toute épreuve, Maya est une héroïne qui transforme sa mission en croisade personnelle et obsessionnelle, à la poursuite d’une chimère qui la hante. Bigelow et son scénariste Mark Boal devaient commencer le tournage d’un film sur la bataille de Tora Bora en décembre 2001 et l’échec de la capture de Ben Laden en Afghanistan. L’annonce de sa mort le 2 mai 2011 les obligea à revoir entièrement leur projet. Le film ne cache rien des méthodes réelles de la CIA pour retrouver Ben Laden, y compris l’utilisation de la torture dans les camps de prisonniers. La reconstitution de la prise d’assaut nocturne de la maison fortifiée, par un commando des forces spéciales de la marine de guerre des États-Unis, est filmée en temps réel, soit 45 minutes environ. Ce morceau de bravoure vient clore un film sous haute tension, remarquablement mis en scène.

 

Catégories : Sur ARTE

2 commentaires

  1. Francis Duffiet dit :

    Pourquoi certains films de grande qualité sont rarement redifusés vers 13h30 ?

    • Olivier Père dit :

      A cause de la réglementation de l’audiovisuel. On ne peut pas diffuser l’après-midi des films avec un contenu violent (comme les films de Kathryn Bigelow par exemple). C’est encore plus strict en Allemagne et Arte est une chaîne franco-allemande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *