Olivier Père

Faute d’amour de Andreï Zviaguintsev

ARTE diffuse mercredi 13 mai à 20h55 Faute d’amour (Nelyubov), prix du jury au Festival de Cannes en 2017, qui confirme le talent exceptionnel de son auteur, Andreï Zviaguintsev. Le film, disponible gratuitement en télévision de rattrapage sur ARTE.tv jusqu’au 19 mai, sera accompagné d’un documentaire, Il était une fois… Faute d’amour, qui revient sur sa genèse et sa réception.

Dans la Russie contemporaine, un couple au bord du divorce fait face à la disparition inexpliquée de son fils de douze ans. A travers l’histoire bouleversante d’un conflit familial, Andreï Zviaguintsev (Le RetourLe BannissementElenaLeviathan) pose son regard implacable sur la société russe et plus généralement sur notre ère postmoderne. Le cinéaste ne condamne pas tant ses personnages de parents murés dans leur haine, leur indifférence et leur égoïsme qu’il ne dresse un constat moral terrible sur un monde radicalement matérialiste, déshumanisé jusqu’à l’horreur. Dans cet environnement glaçant, un enfant de douze ans n’a plus sa place. Le secret de son incommensurable chagrin est partagé avec les spectateurs le temps de deux plans bouleversants, dans lesquels on le voit sangloter en cachette en entendant sa mère et son père se disputer avec violence. Ce n’est qu’en disparaissant que l’enfant va pouvoir enfin exister aux yeux de ses parents, contrariés par une absence qu’ils prennent d’abord pour une fugue sans importance. Mais cette disparition est chargée d’une signification bien plus forte qu’un sordide fait-divers. Elle devient acte de résistance. La fuite ou le suicide devient pour une âme pure la seule façon de refuser une vie sans amour, une société où seul un groupe de bénévoles spécialisés dans la recherche de personnes disparues semble capable de générosité et d’altruisme. Faute d’amour est un film admirable et terrible qui vient nous rappeler l’intelligence et l’absolue maîtrise de Zviaguintsev, dont la direction d’acteurs et la mise en scène sont impressionnantes. L’inspiration de Zviaguintsev n’est pas confinée au domaine de l’étude psychologique. Il se révèle aussi grand cinéaste formaliste des espaces intimes et des paysages urbains, capable d’apporter une dimension picturale, organique ou mentale à des décors d’appartements ou de ruines.

Catégories : Coproductions · Sur ARTE

6 commentaires

  1. Pohl dit :

    comment voir ce film sur Arte merci

  2. Favarel dit :

    Je l’ai vu au cinéma, et revu sur arte. une merveille, pas vraiment propre à nous rendre le moral, mais cruellement lucide.
    J’en profite pour poser une petite question : j’ai une box. Je regarde donc, grâce à elle, les programmes d’arte en replay tres souvent. Or il arrive (et souvent) que certains programmes disponibles sur le net ne le soient pas sur la box. C’est le cas, par exemple en ce moment, de l’émission qui décortique et analyse le film THE SQUARE. Souvent aussi, toujours sur la box, des films en replay sont proposés…. et pourtant si on les sélectionne, ils ne s’activent pas. C’est arrivé très souvent pendant le confinement (ce qui énerve beaucoup). Merci de votre réponse. Je précise que depuis le changement de présentation de cet « arte replay », cela s’est nettement dégradé.

    • Olivier Père dit :

      merci pour votre message, je vais me renseigner sur ces problèmes techniques. bien à vous,

    • Olivier Père dit :

      Bonjour,
      L’offre sur les BOX n’est pas la même que sur Arte.tv, sur les box (hors Free depuis 1 mois) les offres sont réduites au Replay avec des droits +7….
      Il arrive que nous ayons des soucis de publication de certains programmes au moment des mises à jour des applicatifs chez les FAI…ces derniers Tps chez Free et Orange, début d’année chez SFR / NC….mais un contrôle journalier est effectué sur les offres en régie finale à Strasbourg et les services supports des opérateurs sont alertés.
      Pour mieux analyser votre problème, il faudrait que nous sachions chez quel opérateur vous l’avez constaté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *