Olivier Père

Lady Chatterley de Pascale Ferran

ARTE diffuse pour la première fois la version cinématographique de Lady Chatterley, réalisé en 2006 par Pascale Ferran, et qui connut également un montage plus long conçu pour la télévision, en deux parties. Le film sera également disponible gratuitement pendant sept jours en télévision de rattrapage sur ARTE.tv. Il sera immédiatement suivi à l’antenne par un documentaire inédit, Le Procès de Lady Chatterley – orgasme et lutte des classes dans un jardin anglais de Mathilde Damoisel, qui retrace l’histoire tumultueuse de L’Amant de Lady Chatterley, roman de D.H. Lawrence d’abord totalement interdit par la censure depuis sa sortie à compte d’auteur en 1928, puis jugé pour obscénité lors d’un retentissant procès en 1960 lorsque Penguin Books décida de le rééditer.

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, Constance est une jeune femme malheureuse dans son mariage. Elle entreprend une liaison avec Parkin, le garde-chasse du domaine des Chatterley. En adaptant la seconde version du roman de D. H. Lawrence, titrée Lady Chatterley et l’homme des bois, Pascale Ferran a voulu filmer la naissance d’un couple. Au-delà de la transgression sociale et morale, et du parfum de scandale qui entourent l’œuvre de Lawrence, la réalisatrice célèbre l’amour comme une utopie révolutionnaire, et souligne la beauté de cette rencontre. La nature est omniprésente dans Lady Chatterley. Le passage des saisons accompagne la découverte du plaisir par Constance. La forêt héberge les étreintes sensuelles des deux amants. La pluie, la boue et les feuilles sont chargées d’une puissance érotique au même titre que la peau ou les cheveux. Une scène mémorable voit Parkin garnir de fleurs la nudité de sa maîtresse, célébrant la fusion du corps humain avec la végétation. Lady Chatterley est un film éblouissant, renoirien, superbement mis en scène. Dans une histoire où l’incarnation occupe une place essentielle, Pascale Ferran a révélé deux acteurs merveilleux, Marina Hands et Jean-Louis Coulloc’h.

Catégories : Coproductions · Sur ARTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *