Olivier Père

Allô… brigade spéciale de Blake Edwards

ARTE diffuse Allô… brigade spéciale (Experiment in Terror, 1962) de Blake Edwards lundi 26 août à 22h35.

A San Francisco, un maniaque s’emploie à terroriser une jeune femme et sa sœur cadette (Lee Remick et Stefanie Powers), en les menaçant de mort si elles n’acceptent pas de lui verser une somme de 100.000 dollars. L’agent du FBI John Ripley (Glenn Ford) prend l’affaire en charge. Une longue traque commence pour piéger le maître-chanteur. On admire surtout Blake Edwards pour ses comédies délirantes et sophistiquées qui affichent l’héritage des maîtres du burlesque. Le cinéaste a également signé des incursions remarquables dans le mélodrame, le western ou le film d’espionnage. Allô… brigade spéciale, réalisé entre Diamants sur canapé et Le Jour du vin et des roses, est une grande réussite du thriller, et confirme la modernité du cinéma de Blake Edwards. Allô… brigade spéciale surprend par sa virtuosité formelle et sa description des agissements d’un psychopathe aux plans machiavéliques. Le film annonce les futures explorations de la folie criminelle dans les grandes métropoles américaines, comme L’Inspecteur Harry de Don Siegel ou Seven de David Fincher. Le climat d’angoisse que Edwards parvient à instaurer dans de nombreuses séquences, ainsi que des retournements de situations inattendus et spectaculaires, semblent ouvrir une voie nouvelle dans le cinéma de terreur et de suspens. La photographie en noir et blanc de Philip H. Lahtrop est superbe. En tueur caméléon, l’acteur Ross Martin, essentiellement connu grâce au personnage d’Artemus Gordon dans la série télévisée Les Mystères de l’Ouest, livre une interprétation saisissante. Son nom n’apparait qu’au générique de fin, pour laisser son identité dans l’ombre et rendre ce personnage encore plus énigmatique et inquiétant.

Lee Remick dans Allô… brigade spéciale de Blake Edwards

 

 

 

Catégories : Sur ARTE

3 commentaires

  1. Rymé dit :

    Un film que j’ai découvert il y a quelques mois…et qui m’a laissé bouche bée !!
    Déjà le générique et la musique d’Henry Mancini mettent tout de suite dans l’ambiance…et la photographie est effectivement splendide.

    A note que le personnage de Lee Remick habite dans le quartier de Twin Peaks…peut-être juste une coïncidence ?

    Par contre le titre français ne donne pas du tout envie de voir le film.

  2. Frank G dit :

    Bonjour,
    excusez-moi pour cette question qui ne concerne pas ce film mais :
    avez-vous vu Midsommar et qu’en avez-vous pensé ?
    merci ! 🙂

    • Olivier Père dit :

      J’ai trouvé ça pas mal du tout. Le réalisateur prend le genre fantastique (et le cinéma) au sérieux. La revanche inattendue d’une jeune femme dépressive sur la bêtise et la lâcheté machistes rend le film très contemporain. C’est l’histoire d’un cheminement vers la lumière et la plénitude, ce qui est plutôt original dans le contexte d’un film d’horreur. Et l’actrice est formidable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *