Olivier Père

Cannes 2018 Jour 9 : prix Arte International décerné au projet The Color of the Skull de Sibs Shongwe-La Mer

Dans le cadre de l’Atelier de la Cinéfondation, le Prix ARTE International d’un montant de 6 000 € a été décerné le mercredi 16 mai au projet de long métrage The Color of the Skull de Sibs Shongwe-La Mer coproduit par Farès Ladjimi (Mille et Une Productions, France), Jean-Raymond Garcia (Uniproduction, France), Gijs Kerbosch (Halal, Pays-Bas) et Chuanne Blofield (Whitman Pictures, Afrique du Sud).

La diversité des regards artistiques, la recherche de cinéastes audacieux et inventifs, l’ouverture aux jeunes talents, sont au cœur de l’identité éditoriale d’ARTE, comme le montrent nos nombreux films présents à Cannes cette année.

Pour soutenir des réalisateurs émergents nous avons mis en place une dizaine de Prix, des bourses destinées à encourager de jeunes réalisateurs et producteurs dans la phase de développement de leurs films. Cela nous permet de les repérer dans des manifestations internationales prestigieuses et de nous situer au tout début du processus créatif.

Cette envie d’accompagner de nouvelles générations de cinéastes est aussi au cœur des missions de la Cinéfondation. Nous partageons l’engagement de Georges Goldenstern pour un cinéma d’auteur exigeant et novateur.

Annamaria Lodato et moi-même avons eu des rendez-vous avec des réalisateurs et producteurs d’horizons géographiques et artistiques divers.

Cette année nous avons décidé de décerner le Prix ARTE International à un projet qui se situe dans l’Afrique du Sud post-apartheid, à la veille de la mort de Nelson Mandela. Le pays est plongé dans la peur viscérale d’une guerre dévastatrice. Située sous la grande chaîne des montagnes du Drakensberg, la communauté puritaine Afrikaner est bien décidée à défendre ses terres et sa culture contre la colonie traditionnelle Zoulou toute proche. Dans ce climat exacerbé de haine raciale, les milices blanches suprémacistes multiplient les camps d’entraînement où sont enrôlés des adolescents. Parmi eux, Pieter, un jeune garçon de 13 ans. Pendant ce temps, Thato, un jeune homme noir de 23 ans fuit Johannesburg et son passé trouble pour rejoindre la colonie Zoulou. Il sera à son tour pris dans un tourbillon de violence. Confrontés à la paranoïa et aux carnages, Pieter et Thao portent pour chaque camp les blessures profondes du pays.

Le Prix ARTE International a été attribué à The Color of the Skull de Sibs Shongwe-La Mer, jeune réalisateur sud-africain dont ce sera le deuxième long métrage. Le début du tournage est prévu en juin 2019.

© Bertrand Noël

Annamaria Lodato, Sibs Shogwe-La Mer, Véronique Cayla et Georges Goldenstern © Bertrand Noël

Catégories : Actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *