Olivier Père

L’Esclave Libre de Raoul Walsh

ARTE diffuse lundi 2 avril à 13h30 L’Esclave libre (Band of Angels, 1957) de Raoul Walsh. « Le film romanesque par excellence » écrit Jacques Lourcelles à propos de L’Esclave libre dans son dictionnaire et on ne peut que lui donner raison.

Kentucky, 1850. La fille d’un propriétaire ruinée (Yvonne De Carlo) découvre que sa mère était noire. Elle manque de devenir folle, subit l’humiliation de l’esclavage avant d’être achetée par un mystérieux aventurier (Clark Gable) dont elle tombera amoureuse. L’Esclave libre compte parmi les nombreux chefs-d’œuvre de Raoul Walsh qui signe un sublime mélodrame à mille lieues de tous les Autant en emporte le vent du monde. Cette opinion ne fut pas partagée par le public et la critique au moment de la sortie du film, qui reçut un accueil glacial et essuya un échec commercial terrible. On reprocha à Clark Gable d’être trop vieux pour le rôle, et au film de ne pas répondre aux canons esthétiques de son époque. Cela n’empêchera pas L’Esclave libre, comme d’autres films méprisés ou incompris en leur temps, d’acquérir une stature particulière aux yeux des cinéphiles, et de finalement gagner les faveurs des spectateurs au gré des rediffusions télévisuelles.

Le film confirme l’affection qu’éprouvait Walsh pour les parias, les marginaux et les déclassés de toutes sortes, davantage que pour les figures héroïques qui sont finalement peu nombreuses dans son œuvre. Le couple d’amants impossibles formé par Yvonne de Carlo et Clark Gable est l’un des plus émouvants et sensuels du cinéma hollywoodien. L’une est marquée du sceau de l’infamie, l’autre charrie la faute d’un sombre passé. C’est le troisième film tourné coup sur coup par Gable et Walsh, duo de rêve, après Les Implacables et Le Roi et Quatre Reines. Une fois n’est pas coutume le titre français avec son admirable oxymore est plus beau que l’original.

L'Esclave libre de Raoul Walsh

L’Esclave libre de Raoul Walsh

 

Catégories : Sur ARTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *