Olivier Père

Votez Mc Kay de Michael Ritchie

Dans le cadre d’une soirée dédiée à Robert Redford ARTE diffuse dimanche 4 septembre Votez Mc Kay (The Candidate, 1972) à 23h10.

Votez Mc Kay est né d’un désir personnel de Redford qui produisit le film et choisit lui-même le réalisateur Michael Ritchie et le scénariste Jeremy Larner. L’acteur s’octroie un rôle en or – un jeune avocat idéaliste propulsé candidat démocrate lors d’une campagne électorale pour le siège de sénateur de Californie – et initie un film qui correspond à son intérêt pour les institutions américaines et à un projet bien précis : comment un candidat intègre finit par tomber dans le piège du jeu politique. Le pouvoir naissant de Redford, fort de plusieurs succès au box office, lui permit d’imposer le film auprès de la Warner et d’en garder le contrôle. Votez Mc Kay s’inscrit dans la tradition des fictions hollywoodiennes sur les coulisses de la politique américaine. C’est aussi l’histoire d’un homme qui perd son innocence. Le film décrit avec précision les stratégies médiatiques des directeurs de communication et des publicistes et montre comment un candidat sans expérience peut gagner les élections en vendant de l’espoir et en profitant de sa jeunesse et de son charme, lancé sur le marché comme un nouveau produit excitant et attractif. Si Mc Kay est désigné par l’équipe démocrate en remplacement d’un politicien défaillant, c’est d’abord sur sa belle figure et son pedigree – son père a été gouverneur de Californie. Son directeur de campagne (Peter Boyle, excellent) lui promet qu’il n’a aucune chance de gagner, mais qu’il peut faire avancer le débat sur certains sujets comme l’écologie ou les droits sociaux, en face d’un adversaire conservateur, vieux briscard cynique et démagogue. Les choses se passeront autrement. Le film de Ritchie emprunte le style du cinéma vérité – le cinéaste a travaillé avec les frères Maysles – et du reportage télévisé pour conférer à cette satire sociologique des coulisses d’une campagne électorale américaine un surcroît de réalisme immersif. Redford joue de ses faux airs de Kennedy et la question de l’infidélité n’est pas éludée. Mc Kay ne résiste pas aux avances d’une groupie tandis que sa femme prend plaisir à son nouveau statut d’épouse de candidat à la mode. Après avoir été considéré comme l’un des talents les plus prometteurs du cinéma américain du début des années 70 Michael Ritchie a choisi la facilité en s’orientant vers des comédies impersonnelles. Mais Votez Mc Kay demeure l’une de ses belles réussites.

Zur ARTE-Sendung Bill McKay - Der Kandidat 1: Bill McKay (Robert Redford) will nicht wie die anderen Kandidaten sein. Foto: ARTE Honorarfreie Verwendung nur im Zusammenhang mit genannter Sendung und bei folgender Nennung "Bild: Sendeanstalt/Copyright". Andere Verwendungen nur nach vorheriger Absprache: ARTE-Bildredaktion, Silke Wölk Tel.: +33 3 881 422 25, E-Mail: bildredaktion@arte.tv

Robert Redford dans Votez Mc Kay de Michael Ritchie

Catégories : Sur ARTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *