Olivier Père

Hier, aujourd’hui et demain de Vittorio De Sica

ARTE diffuse lundi 3 août à 20h50 Hier, aujourd’hui et demain (Ieri, oggi, domani, 1963) de Vittorio De Sica, produit par Carlo Ponti, classique de la comédie italienne qui lança aussi – avec Boccace 70 l’année précédente – la mode des films à sketches. Trois histoires, trois périodes de l’Italie modernes, trois villes et trois personnages de femmes interprétés par Sophia Loren, accompagnée de Marcello Mastroianni, parfait dans le rôle du comparse dépassé par les événements et la féminité débordante de sa partenaire.

Loren incarne successivement la mère de famille nombreuse du sous-prolétariat napolitain, la femme infidèle de la haute bourgeoisie milanaise et la putain romaine. Trois dimensions triomphantes de la femme, trois facettes d’un pays dont l’unification relativement récente dans son histoire n’a jamais effacé les disparités socioculturelles entre le nord et le sud. Dans le premier sketch « Adelina » écrit par Eduardo De Filippo nous sommes dans le pur folklore napolitain avec une famille misérable mais débrouillarde et unie ; le second « Anna » écrit par Cesare Zavattini d’après une nouvelle de Moravia est une satire de la bourgeoisie industrielle milanaise et une critique du mépris de classe, tandis que le troisième sketch « Mara » toujours écrit par Zavattini, apparaît comme un titre fondateur du « néoréalisme rose » et précurseur de la comédie polissonne illustrée la décennie suivante par Dino Risi (Sexe fou) et les nombreux artisans de la « sexy comédie » à l’italienne. Sophia Loren en sympathique prostituée obligée de calmer les ardeurs d’un client de passage interprété par un Mastroianni déchainé en loup priapique dégage une sensualité solaire et bon enfant qui va largement participer au triomphe du film lors de sa sortie. Hier, aujourd’hui et demain est entré dans l’histoire grâce au spectaculaire strip-tease qu’effectue Sophia Loren devant Mastroianni, avant de se souvenir qu’elle a fait vœu de chasteté pendant une semaine. Cette scène sera parodiée par Robert Altman dans Prêt-à-Porter trente et un ans plus tard avec les mêmes protagonistes. Sophia Loren toujours en forme(s) reprend son effeuillage devant Mastroianni… qui s’endort avant la fin.

Sophia Loren dans Hier, aujourd'hui et demain

Sophia Loren dans Hier, aujourd’hui et demain

Au-delà de leur fantaisie et de l’érotisme véhiculé par Sophia Loren les trois histoires de Hier, aujourd’hui et demain sont des fables morales imprégnées de catholicisme. Cette comédie à sketches démontre en outre la versatilité de De Sica capable la même année de Hier, aujourd’hui et demain de réaliser Il boom avec Alberto Sordi, une comédie cynique et mordante, en noir et blanc, qui démolit le mythe du miracle économique italien de l’après-guerre.

Hier, aujourd’hui et demain, amusante comédie, possède aussi l’avantage d’être un régal pour les yeux. Et nous ne parlons pas seulement des attributs généreux de Sophia Loren agréablement mis en valeur dans les premier et troisième segments. Le film est en Cinémascope et en Technicolor, somptueusement photographié par Giuseppe Rotunno, l’un des plus grands magiciens du noir et blanc et de la couleur du cinéma italien, qui signa les images de plusieurs chefs-d’œuvre de Visconti et Fellini.

 

Le film sera également disponible en Replay sur ARTE+7.

 

 

 

 

 

Catégories : Sur ARTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *