Olivier Père

The Muthers et Dynamite Jackson de Cirio H. Santiago

Le Chat qui fume édite en DVD dans sa collection « action girls » deux nouvelles pépites du cinéma d’exploitation « made in Philippines » et signés par l’un des parrains de production cinématographique de ce pays, Cirio H. Santiago.

 

The Muthers (1976) distribué par Dimension, pourvoyeur de films « grindhouse » aux Etats-Unis et demeuré inédit en France est une bande d’aventures mettant en scène une poignée de starlettes de la « blaxploitation » dans les rôles de femmes pirates des temps modernes, chargées d’infiltrer des méchants trafiquants et esclavagistes. Le film à la trame minimaliste reprend des éléments de scénario de certains autres films de prisons de femmes tournés aux Philippines comme The Big Bird Cage de Jack Hill. Santiago milite pour l’action non stop et des histoires prétextes à enquiller les bagarres, cascades, fusillades et combats martiaux, réalisés sans trucages par les actrices en personne. Le principal intérêt de The Muthers réside d’ailleurs dans la réunion à l’écran de Jeannie Bell, Rosanne Katon, Trina Parks et Jayne Kennedy, panthères noires sexy peu avares de leurs charmes et surtout d’un dynamisme sans limites dans les cascades et les scènes de violence. A l’âge des images numériques on peut aussi trouver un certain plaisir à visionner un disque dont le matériel présente les mêmes défauts que les copies 35mm projetées à l’époque : rayures, signaux de fins de bobines, couleurs dénaturées… La rareté du film excuse ces imperfections, qui ravivent la nostalgie de ceux qui découvrirent ce type de films en doubles programmes dans les salles de quartier.

The Muthers

The Muthers

Copie (et film) de meilleure qualité en ce qui concerne Dynamite Jackson (TNT Jackson, 1974) lui aussi signé Cirio H. Santiago.

Dans les années 70 Roger Corman produisit des très nombreux films aux Philippines, bénéficiant de techniciens et de décors à bas prix et de la participation gratuite de l’armée pour la figuration et la logistique. Dynamite Jackson fut tourné pour la société de Corman New World par Cirio H. Santiago, qui travaillera régulièrement pour le producteur américain sur des films de « blaxploitation », puis des films se déroulant pendant la guerre du Vietnam, et enfin des thrillers d’action futuriste lorgnant sur le succès de Mad Max 2.

Dans Dynamite Jackson on retrouve dans le rôle titre la belle Jeannie Bell (photo en tête de texte) en experte du Kung Fu partie à Hong Kong à la recherche de son frère porté disparue. Elle se fait passer pour une prostituée et infiltre les triades chinoises pour démasquer et affronter lors d’un duel final le méchant, un athlète noir champion d’arts martiaux. La particularité du film de Santiago est de délaisser Manille ou la jungle philippine pour se dérouler dans les bas-fonds de Hong Kong. Il y a toujours une valeur documentaire dans ces films à petit budget capables de tirer un maximum de profit des décors urbains, comme cette ouverture dans un salle de cinéma des quartiers populaires de la ville, belle mise en abyme. Une fois encore Santiago enquille à un rythme frénétique et parfois au détriment de la logique scènes de sexe et de violence. Les recettes de Dynamite Jackson à travers le monde inciteront Santiago à réaliser aux Philippines deux nouvelles versions de son propre film, Attaque à mains nues (1981, déjà disponible en DVD chez Le Chat qui fume) et Angel Fist (1992) où le Kung Fu est respectivement remplacé par l’arnis et le kickboxing, toujours pour Roger Corman mais avec des sportives blondes en vedette. Faute d’avoir vu Angel Fist on ne sait pas encore si Santiago ose y recycler la séquence d’anthologie des deux films précédents : l’héroïne se battant contre plusieurs assaillants masculins uniquement vêtue d’une petite culotte !

 

 

 

 

Catégories : Actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *