Olivier Père

Chantons sous la pluie de Stanley Donen et Gene Kelly

Pour inaugurer son cycle sur la danse au cinéma, ARTE diffuse dimanche 5 octobre à 20h45 Chantons sous la pluie (Singin’ in the Rain, 1952) de Stanley Donen et Gene Kelly, tout simplement une des plus belles comédies musicales jamais réalisées et un chef-d’œuvre absolu du cinéma hollywoodien. L’association entre Stanley Donen et Gene Kelly avait déjà fait des étincelles dans Un jour à New York en 1949, première comédie musicale du duo qui se réunira une dernier fois avec un troisième film cosigné en 1955, Beau Fixe sur New York. Les deux hommes signent ensemble la mise en scène et les chorégraphies de Chantons sous la pluie. Ils s’étaient rencontrés à Broadway, où le jeune Donen avait été l’assistant personnel de la future vedette Gene Kelly sur le spectacle musical « Pal Joey ». Ajoutons Arthur Freed de la MGM à la production et un autre duo Adolph Green et Betty Comden pour le scénario et les chansons et nous obtiendrons la plus belle équipe jamais réunie pour créer une comédie musicale dont la magie perdurera sans doute éternellement. Bien avant les opus de Scorsese, De Palma et Scorsese Chantons sous la pluie traversé de références cinématographiques est déjà un film de cinéphile sur le cinéma et Stanley Donen, à peine 28 ans au moment du tournage, inaugure ici une certaine forme de modernité américaine.

Gene Kelly, Debbie Reynolds et Donal O'Connor dans Chantons sous la pluie

Gene Kelly, Debbie Reynolds et Donald O’Connor dans Chantons sous la pluie

Véritable hymne à la joie et au plaisir de vivre, Chantons sous la pluie est aussi une déclaration d’amour au spectacle et au cinéma, avec la reconstitution ironique de la fin de l’âge d’or du muet et les débuts difficiles du parlant à Hollywood à la fin des années 20, quand le triomphe du Chanteur de jazz oblige les studios à s’aventurer précipitamment à la sonorisation de leurs productions en cours. Ce contexte agité, qui engendra dans la réalité des drames humains et professionnels, inspire aux auteurs des scènes de comédies à la cocasserie irrésistible. Quant aux chansons et aux ballets, ils illustrent chacun à leur tour une gamme colorée d’émotions humaines, sous le signe du bonheur et de l’optimisme, sans oublier le rêve avec le ballet final « Broadway Melody » digne de l’autre grand maître du « musical » hollywoodien, Vincente Minnelli. Il n’est pas si facile et si fréquent de peindre le bonheur au cinéma. Chantons sous la pluie y parvient à la perfection, et c’est bien plus tard dans l’œuvre de Stanley Donen – sans doute le véritable auteur du film – que pointeront la mélancolie et le désenchantement.

Cyd Charisse et Gene Kelly dans Chantons sous la pluie

Cyd Charisse et Gene Kelly dans Chantons sous la pluie

Catégories : Sur ARTE

Comments