Olivier Père

Trois Pages d’un journal de Georg W. Pabst

Arte diffuse régulièrement des films muets, dans de belles versions restaurées et avec un accompagnement musical de qualité, et c’est suffisamment remarquable pour être salué, surtout lorsque ces films du patrimoine sont des chefs-d’œuvre absolus. C’est le cas ce soir à 0h15 avec Trois Pages d’un journal (Das Tagesbuch einer Verlorenen, 1929) de Georg Wilhem Pabst, également connu sous le titre français Le Journal d’une fille perdue qui est la traduction littérale de l’original.

Trois Pages d'un journal

Trois Pages d’un journal

Trois Pages d’un journal, l’histoire d’une jeune femme brisée par les hommes, est l’un des films majeurs de Louise Brooks, actrice américaine à la carrière internationale, anti star par excellence, femme libre intelligente et sensuelle, icône à la fascinante beauté qui continue d’inspirer actrices, cinéastes et créateurs de mode bien après sa mort et l’abandon prématuré d’une carrière météorique qui déboucha pourtant sur un mythe. Absente des écrans dès la fin des années 30, retombée dans l’anonymat, sa redécouverte et son retour triomphal dans le cœur des cinéphiles furent orchestrés dans les années 50 par son plus grand admirateur, le directeur de la Cinémathèque française à l’occasion d’un hommage à Paris.

Louise Brooks, danseuse, muse, modèle, égérie de la jet-set fut aussi une actrice géniale, au jeu d’une stupéfiante modernité. Les grands classiques Trois Pages d’un journal et Loulou de son Pygmalion Pabst permettent de le vérifier.

Catégories : Non classé

6 commentaires

  1. Rémi dit :

    Je vais essayer de voir ça ! Merci.

  2. helene dit :

    Pourquoi sur « allociné » ils différencient

    – Le Journal d’une Fille perdue, film de 1h46

    – Trois pages d’un journal, 2h05

    alors qu’ici vous dites que c’est le même film ? Merci d’avance.

    Je l’ai vu hier par hasard et il m’a bouleversé. C’est un film magnifique, la musique aussi est très belle, Louise Brooks éblouissante. Merci Arte.

    • Olivier dit :

      Bonsoir, ravi que le film vous ait plu. Non, c’est bien le même film avec deux titres français différents comme cela arrive parfois selon les époques de sa distribution et les ressorties. Les variations de durée peuvent s’expliquer suivant les différentes copies exploitées (restaurées ou censurées) et surtout la vitesse de projection (qui était plus lente pour les films muets et variait selon les pays et les années.)

      • Helene M. dit :

        Bonjour et merci beaucoup pour votre réponse. J’aimerais l’acheter en DVD si il existe, alors je me demandais.

        Au plaisir de vous lire.

        • Olivier dit :

          Le film a été édité en DVD par Carlotta dans un coffret Louise Brooks qui comprend aussi Loulou et Prix de beauté. Je ne sais pas si ce beau coffret est encore disponible dans le commerce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *