Olivier Père

ARTE coproduit les prochains documentaires de Wang Bing et de Roberto Minervini

ARTE France Cinéma et ARTE France (l’Unité de Programmes Société et Culture dirigée par Martine Saada) participent à la production de trois longs métrages documentaires de cinéma par an en moyenne. La semaine dernière nous avons décidé d’accompagner deux projets documentaires puissants, par leur sujet d’une importance historique et politique remarquable, mais aussi par leurs grandes qualités cinématographiques : Past in the Present de Wang Bing (photo en tête de texte Copyright © 2009 Le photoblog de Renaud Monfourny) (Les Films d’Ici) et Louisiana de Roberto Minervini (Agat Films, coproduit avec Okta Films en Italie).

« Utiliser le présent pour parler du passé », telle est l’ambition déclarée de Past in the Present, le nouveau projet documentaire de Wang Bing, et qui s’intègre dans un travail de mémoire dont il sera vraisemblablement la somme, après les remarquables Fengming, chronique d’une femme chinoise (2007) et Le Fossé (2010, film de fiction), consacrés au même sujet historique, avec des moyens cinématographiques différents.

Un hommage à Wang Bing, l’un des plus grands documentaristes en activité, dont les films sont totalement interdits en Chine, s’est terminé le 26 mai au Centre Pompidou, avec la programmation de l’intégrale de ses films et installations vidéo.

Deux ouvrages viennent de lui être consacrés à cette occasion : « Wang Bing – Un cinéaste en Chine aujourd’hui » (Sous la direction de Caroline Renard, Isabelle Anselme, François Amy de la Bretèque. Collection Arts. Editions Presses Universitaires de Provence. 224 p., 22 €€) et « Alors, la Chine, entretien avec Emmanuel Burdeau et Eugenio Renzi » (Les Prairies Ordinaires/Centre Pompidou. 166 p., 17 €.)

Les Trois Soeurs du Yunnam de Wang Bing

Les Trois Soeurs du Yunnan de Wang Bing

Le dernier documentaire en date de Wang Bing, Les Trois Sœurs du Yunnan, sorti le 16 avril, est toujours à l’affiche en France, distribué par Les Acacias.

 

Roberto Minervini est un cinéaste italien installé aux Etats-Unis où il réalise des documentaires de création en toute indépendance. Il fut remarqué pour ses trois premiers longs métrages, The Passage (2011), Low Tide (2012) présenté au Festival de Venise, et surtout Stop the Pounding Heart (2013) découvert l’année dernière au Festival de Cannes et qui sortira en France le 25 juin sous le titre Le Cœur battant, distribué par Aramis. Sur ce film, on peut se reporter à l’entretien effectué avec Roberto Minervini lors du Festival de Cannes en 2013.

https://www.arte.tv/sites/olivierpere/2013/05/18/cannes-2013-jour-4-stop-the-pounding-heart-de-roberto-minervini-selection-officielle-hors-competition/

Le Coeur battant de Roberto Minervini

Le Coeur battant de Roberto Minervini

La démarche documentaire de Roberto Minervini est immersive mais elle est aussi poétique, parvenant à transformer des individus dans leurs propres rôles en personnages de cinéma, charismatiques et émouvants.

Louisiana, tourné à Bawcomville, un quartier de West Monroe en Louisiane du Nord, s’attache à suivre la vie quotidienne d’hommes et de femmes de cette ancienne région agricole désormais zone sinistrée, l’une des plus pauvres des Etats-Unis, où règnent le chômage, la violence et les ravages de la méthamphétamine, cette nouvelle drogue aussi additive que bon marché.

Minervini entend montrer la face cachée de l’Amérique. « Ce sont justement ces antihéros, au mode de vie moralement dérangeant, proche de la misère, ceux qu’on n’interroge jamais, ceux qui taisent la violence de leurs vies qui m’intéressent. Emblèmes d’une société malade de ses contradictions, je veux leur donner la parole. » (Roberto Minervini)

Roberto Minervini sur le bateau ARTE à Cannes en 2013 © Paul Blind

Roberto Minervini sur le bateau ARTE à Cannes en 2013 © Paul Blind

Louisiana est attendu en 2015, Past in the Present en 2016.

Catégories : Coproductions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *