Olivier Père

ARTE France Cinéma coproduit les prochains films d’Olivier Assayas, de Nuri Bilge Ceylan et de Rabah Ameur-Zaïmeche

Le comité de sélection d’ARTE France Cinéma qui s’est réuni jeudi 28 mars a sélectionné trois nouveaux projets : Sils Maria (titre provisoire) d’Olivier Assayas, (produit par Charles Gillibert), Sommeil d’hiver de Nuri Bilge Ceylan (Memento Films) et Histoire de Judas Iscariote de Rabah Ameur-Zaïmeche (Sarrazink Productions). Trois scénarii remarquables, trois grands cinéastes.

Le prochain long métrage d’Olivier Assayas (photo en tête de texte, signée Olivier Bernard) dont le tournage débutera cet été en Allemagne et en Suisse est un projet international, tourné en anglais avec une distribution cosmopolite très excitante qui comprendra Juliette Binoche dans le rôle d’une actrice célèbre et Mia Wasikowska dans celui de son assistante. Sils Maria est un petit village des Alpes suisses où séjournèrent de nombreux artistes et intellectuels du XIXe et XXe siècles, notamment Nietzsche, Thomas Mann, Proust, Cocteau ou Moravia et où se déroulent plusieurs scènes du film.

Vingt ans après avoir connu le succès en interprétant Sigrid, la toute jeune fille qui fascine et conduit au suicide Helena, une femme mûre, Maria Enders, au sommet d’une carrière internationale, est confrontée à cette même pièce, mais de l’autre côté de la barrière. Acceptera-t-elle d’être à son tour la victime, acceptera-t-elle de faire face à des doutes, des questions, des insécurités aussi, qui sont ceux de l’âge mûr, et qu’elle avait jusque-là esquivés ?

Olivier Assayas avait coécrit avec André Téchiné Rendez-vous en 1985, son premier scénario tourné et le premier grand rôle de Juliette Binoche. Le film, excellent, traitait déjà – entre autres choses – de la relation d’une jeune actrice de théâtre avec son metteur en scène (et ses amants.) Olivier Assayas avait aussi participé à l’écriture d’Alice et Martin toujours pour André Téchiné et Juliette Binoche en 1998. Il avait retrouvé Juliette Binoche en 2008 avec L’Heure d’été, très beau film sur l’idée d’héritage et de transmission qui avait connu un succès mérité dans de nombreux pays.

Sommeil d’hiver (Kis uykusu) de Nuri Bilge Ceylan (Memento Films), actuellement en tournage en Turquie sera le septième long métrage de Nuri Bilge Ceylan, qui s’est imposé depuis une dizaine d’années comme l’un des cinéastes les plus importants en activité, auteur d’une œuvre où la splendeur plastique le dispute à la profondeur psychologique et même philosophique.

Aydin, comédien à la retraite, tient un petit hôtel en Anatolie centrale avec sa jeune épouse Nihal, dont il s’est sentimentalement éloigné, et sa sœur Necla qui souffre encore de son récent divorce. En hiver, la neige recouvre la steppe et l’ennui ravive les rancœurs, poussant Aydin à partir.

Nuri Bilge Ceylan

Nuri Bilge Ceylan, acteur dans son film Les Climats

Quatre fois primé au Festival de Cannes pour ses précédents films (Uzak, Les Climats, Les Trois Singes, Il était une fois en Anatolie), Nuri Bilge Ceylan raconte « cet acharnement vain qu’ont les hommes à poursuivre leurs efforts sans jamais baisser les bras et ce malgré la solitude, la tristesse parfois et les rebondissements tragi-comiques qui les mènent vers leurs destinées. »

Histoire de Judas Iscariote de Rabah Ameur-Zaïmeche (Sarrazink Productions) propose une lecture profondément originale d’un passage du Nouveau Testament.

En Judée, sous l’occupation des forces romaines, vit une communauté d’hommes et de femmes réunie autour du rabbin Jésus de Nazareth qui sidère les foules. Quand Jésus chasse les marchands du Temple, Judas Iscariote, disciple bien-aimé et intendant, se révèle être le gardien des paroles du maître…

Rabah Ameur-Zaïmeche

Rabah Ameur-Zaïmeche, acteur dans son film Dernier maquis

Rabah Ameur-Zaïmeche a réalisé Wesh wesh, qu’est-ce qui se passe ? en 2002, Bled Number One en 2006, Dernier maquis en 2008, Les Chants de Mandrin en 2011. Ses films ont été montrés dans les grands festivals internationaux, ont obtenu plusieurs récompenses et suscité l’intérêt de la critique. Ils ont surtout déclenché l’admiration de ceux qui aiment et défendent le vrai cinéma de résistance et de poésie. En quatre films, et bientôt cinq, Rabah Ameur-Zaïmeche s’est imposé comme un auteur complet (il écrit, réalise et interprète ses films) et  l’un des meilleurs cinéastes de sa génération, proposant un cinéma politique qui ose traiter de sujets sensibles comme la religion, l’immigration ou le monde du travail sans jamais sombrer dans le manichéisme ou la démonstration, et dont le discours s’exprime avant tout par une mise en scène très stylisée. Après Les Chants de Mandrin Rabah Ameur-Zaïmeche poursuit son interrogation du passé pour comprendre le présent, et « dans une approche historique moderne du Judaïsme antique et du Christianisme primitif réhabilite Judas, victime au même titre que Jésus des jeux de pouvoir, de la peur et de l’ignorance. »

Le tournage d’Histoire de Judas Iscariote est prévu en automne 2013 en France, en Tunisie et au Qatar.

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de l’avancée de ces trois projets passionnants.

 

Catégories : Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *