Vers un renforcement important de l'OTAN

Face à la menace russe, l'OTAN va décider au sommet de Madrid, qui débute le 28 juin, de renforcer considérablement ses troupes à haut niveau de préparation en les portant à plus de 300 000 hommes. Selon son secrétaire général Jens Stoltenberg, il s'agit du "plus grand remaniement de notre défense collective et de notre présence depuis la guerre froide". À l'ordre du jour également : les demandes d'adhésion à l'organisation internationale de la Suède et de la Finlande, jusqu'ici bloquées par la Turquie. Retrouvez notre sélection d'analyses et de reportages pour comprendre les enjeux de l'Alliance atlantique.

Face à la menace russe, l'OTAN va décider au sommet de Madrid, qui débute le 28 juin, de renforcer considérablement ses troupes à haut niveau de préparation en les portant à plus de 300 000 hommes. Selon son secrétaire général Jens Stoltenberg, il s'agit du "plus grand remaniement de notre défense collective et de notre présence depuis la guerre froide". À l'ordre du jour également : les demandes d'adhésion à l'organisation internationale de la Suède et de la Finlande, jusqu'ici bloquées par la Turquie. Retrouvez notre sélection d'analyses et de reportages pour comprendre les enjeux de l'Alliance atlantique.

Toutes les vidéos

Espagne : vers l'augmentation du budget de l'OTAN ?

Espagne : vers l'augmentation du budget de l'OTAN ?

Suède : sur la voie de l'OTAN

Suède : sur la voie de l'OTAN

Le dessous des cartes - L'essentiel

Finlande-Suède : le choix de l'Otan

Le dessous des cartes - L'essentiel

Finlande-Suède : le choix de l'Otan

Recul de la neutralité en Europe

Recul de la neutralité en Europe

OTAN : les raisons du blocage turc

OTAN : les raisons du blocage turc

Guerre en Ukraine : montée en puissance de l’OTAN en Roumanie

Guerre en Ukraine : montée en puissance de l’OTAN en Roumanie

Le dessous des cartes - L'essentiel

Otan : quelle présence à l’est de l’Europe ?

Le dessous des cartes - L'essentiel

Otan : quelle présence à l’est de l’Europe ?

Géorgie et l'Otan : double discours du gouvernement ?

Géorgie et l'Otan : double discours du gouvernement ?