Info et société

Guerre au Yémen : un accord avec le Sud séparatiste

Une rare bonne nouvelle dans la terrible guerre qui touche le Yémen : le 29 juillet 2020, les séparatistes du sud du pays ont annoncé renoncer à leur autonomie pour appliquer l'accord de Ryad, conclu en 2019 et qui prévoit qu'ils partagent l'autorité dans le sud avec le gouvernement central. Mais les tensions entre le nord et le sud du Yémen ne sont qu'une petite partie du vaste conflit opposant le gouvernement soutenu par une coalition internationale aux rebelles houthis aidés par l'Iran depuis mars 2015 et qui a causé la mort de dizaines de milliers de civils. Les bombardements et les blocus de la coalition menée par l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis n'ont fait qu'aggraver la situation humanitaire. La France, les États-Unis ainsi que certains autres pays européens fournissant des armes à l'Arabie saoudite portent une part de responsabilité dans cette situation, comme en témoigne l'enquête menée par Disclose et ARTE, qui prouve que le pouvoir exécutif est au courant de l’usage massif des armes françaises au Yémen.
facebooktwitterwhatsapp