Accord UE-Japon : le vin coule à flot !

5 min
Disponible du 25/04/2019 au 25/04/2030
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Shinzo Abe est à Bruxelles pour un sommet avec les dirigeants européens. Au menu ? Certainement du Gewurztraminer ou peut-être du Riesling. Avec le nouvel accord de libre-échange entre l’UE et le Japon, les exportations de vin bondissent. Mais, il ne sera pas question que d’alcool dans Europe et hop. Il y aura aussi le top 100 des parlementaires européens les plus influents, l’assouplissement du code pénal en Roumanie et la question du gras dans les chips…

Libre-échange

Shinzo Abe est en tournée en Europe. Ce n’est pas une rockstar non c’est le Premier ministre japonais. Il rencontre aujourd’hui à Bruxelles la crème de la crème, le président de la Commission Jean-Claude Juncker et le Président du Conseil Donald Tusk.

Au programme des discussions : moooult sujets ! Du Brexit par ci, du réchauffement climatique par-là, de la protection des données, de la crise nord-coréenne… que du lourd !

Mais ce qu’il faut vraiment suivre de près c’est ce qui va être dit sur l’accord de libre-échange entre le Japon et l’UE qui est entré en vigueur en février dernier.

Il prévoit la suppression de la quasi-totalité des droits de douane. Ce qui devrait augmenter les exportations de l’Europe vers le Japon de 13% cette année.

Et les Japonais raffolent en particulier du vin européen. Selon la Commission européenne, l’Europe a déjà envoyé 40% de bouteilles en plus au Japon, rien qu’au cours des 2 derniers mois.

Le vin préféré des Nippons ? C’est le vin d’Alsace ! Cocorico !  Les exportations de Gewurztraminer et autres Riesling ont carrément grimpé de 70%. 

Top 100

On se doutait que les Allemands influençaient beaucoup la législation européenne, et que les Français beaucoup moins. Mais là, on en a la preuve.

Le think-thank bruxellois VoteWatch Europe a listé les 100 parlementaires les plus influents au Parlement européen par rapport à trois critères : leur poste, le nombre de leurs rapports législatifs et la force de leur réseau. 

Et les Allemands battent tous les records. Pour vous donner une idée, ils sont 22 dans le top 100 quand les Français ne sont que 11. Et encore, les Français ne sont pas aussi bien classés.

En vert, vous voyez les pays les plus influents, en orange et en rouge ceux qui le sont moins. Et on peut remarquer que des petits pays comme la Belgique ou la République Tchèque arrivent à peser sur les décisions européennes, malgré la faible taille de leurs délégations.

Et il y a ceux qui n’y arrivent pas du tout, comme le Royaume-Uni…ou pire la Grèce. Athènes n’a eu ces cinq dernières années aucun parlementaire influent au Parlement européen, donc aucun moyen de tirer son épingle du jeu.

Corruption

Ils étaient prévenus mais ils n’en ont fait qu’à leur tête… le Parlement roumain a assoupli hier son code pénal concernant la corruption, et a notamment raccourci les délais de prescription.

Résultat, les hauts fonctionnaires roumains accusés de corruption pourront se dédouaner en disant : « désolé, dans mon cas, il y a prescription ! »

Pour les enquêteurs et les juges, la tâche va donc être plus compliquée, en particulier pour les multiples affaires qui visent Liviu Dragnea, le chef du parti au pouvoir, le PSD. 

Voyons maintenant quelle sera la réaction du côté européen. Au début du mois, la Commission européenne avait été claire. Pour elle, ces nouvelles règles constituent une grave violation de l’Etat de droit. 

L’exécutif européen avait même menacé de lancer la procédure dite de l’article 7, comme pour la Hongrie et la Pologne. Cette procédure permet in fine d’enlever le droit de vote à un Etat membre…Mais les autorités roumaines n’ont pas l’air de prendre cette menace très au sérieux.

Au fait !

Il y a du gras dans les chips ! Ca c’est pas un scoop. Mais il y a en particulier des acides gras… trans. Moins connus que leurs copains saturés. En gros, des acides gras trans il y en a naturellement dans la viande ou le lait mais pour d’autres produits comme les chips, les pizzas surgelées, les viennoiseries, ce sont les industriels qui en rajoutent pour la conservation. Alors oui on adore manger tout ça, mais on le sait c’est pas top pour la santé.

La Commission européenne a annoncé hier l’adoption d’une règlementation en la matière. A partir de 2021, quand un industriel voudra faire des chips, il ne pourra utiliser que 2 grammes d’acide gras trans pour 100 grammes de gras, soit 2%.

Jusque-là, seuls le Danemark et l’Autriche ont déjà adopté cette limitation pour les acides gras trans. Quant aux Etats-Unis, ils les ont carrément interdits depuis 2015. Prends ça la malbouffe !


  • Journaliste :
    • Loreline Merelle
    • Anja Maiwald
  • Pays :
    • France
  • Année :
    • 2019