Olivier Père

Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures de Apichatpong Weerasethakul

En 2022, ARTE fête son trentième anniversaire. Ce sera l’occasion, parmi d’autres initiatives, de montrer sur notre antenne et sur ARTE.tv des films de cinéastes que la chaîne est fière d’avoir accompagné sur une période donnée de leur carrière, et qui constituent des dates importantes dans l’histoire du cinéma contemporain. Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures (Loong Boonmee raleuk chat) fait sans conteste partie de ces films. Palme d’or du festival de Cannes en 2010, il a consacré son auteur, Apichatpong Weerasethakul, révélé à une large audience internationale par le même festival avec ses deux précédents longs métrages, tout aussi beaux, Blissfully Yours (2002) et Tropical Malady (2004). Weerasethakul, qui est également artiste et vidéaste, a trouvé dans le cinéma le meilleur médium possible pour explorer les thèmes de la mémoire, du deuil et du voyage, aussi bien géographique qu’intérieur. Il organise dans ses films la circulation entre le passé et le présent, le monde des vivants et celui des morts, celui des humains, des végétaux et des animaux. La spiritualité occupe une place cruciale dans son œuvre, placée sous le signe de la contemplation et de la méditation.

Oncle Boonmee est un apiculteur qui se prépare à mourir. Malade, sous dialyse, il se retire dans la jungle avec sa belle-sœur et un jeune homme qui lui viennent en aide. Les fantômes de sa femme et de son fils lui rendent visite, et plusieurs degrés de réalité s’entrecroisent. Apichatpong Weerasethakul met en scène des rêveries et un bestiaire fantastique sortis de son imagination et de la résurrection de légendes anciennes. Poème visuel et sonore sur la métamorphose, imprégné de croyances millénaires, Oncle Boonmee… est aussi un film qui nous donne des nouvelles de la Thaïlande du XXIème siècle, son histoire et ses tensions politiques. Apichatpong Weerasethakul invente un cinéma mutant qui bouleverse nos habitudes de spectateurs et nous emporte vers des territoires inexplorés proches du sublime.

 

Disponible gratuitement sur ARTE.tv du 1er mai au 31 octobre 2022.

 

 

Catégories : Actualités · Coproductions · Sur ARTE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.