Olivier Père

Uzak et Les Trois Singes de Nuri Bilge Ceylan

Uzak (2002) est le troisième long métrage de Nuri Bilge Ceylan. On pourrait en traduire le titre par « Loin ». Le film narre la cohabitation forcée entre deux cousins dans le même appartement à Istanbul. L’un est un photographe cultivé et misanthrope qui vit seul depuis une rupture, l’autre un ouvrier de la campagne que la fermeture de son usine amène à la grande ville pour y chercher du travail. Le premier accueille le seconde chez lui et ne tarde pas à être agacé par la présence de ce locataire au comportement rustique. Nuri Bilge Ceylan note avec amusement les différences entre les deux hommes mais aussi ce qui les unit, une profonde solitude. Uzak est un film contemplatif et enneigé, baigné par une lumière hivernale. Nuri Bilge Ceylan y confirme son immense talent de peintre des paysages urbains et campagnards de la Turquie, ainsi bien que de l’âme humaine. Cette relecture moderne de la fable de Jean de La Fontaine « Le Rat des villes et le Rat des champs » se caractérise, contre toute attente, par une forme d’humour burlesque, mutique et désespéré.

Les Trois Singes (Üç Maymun, 2008), ce sont les principaux protagonistes de ce drame étouffant qui ne veulent ni voir, ni entendre, ni parler. Le cinquième long métrage de Nuri Bilge Ceylan a des allures de film noir. D’abord parce qu’il commence par un meurtre accidentel et une substitution de culpabilité, ensuite parce qu’il préfère plonger dans les ténèbres de l’âme humaine plutôt que de suivre une banale enquête policière. Mais le cinéaste turc avance sur d’autres territoires esthétiques que Julien Duvivier ou Billy Wilder. Son modèle serait plutôt Antonioni. Nuri Bilge Ceylan, grand formaliste du récit et de la mise en scène, signe une œuvre crépusculaire. Il assombrit ses images pour mieux coller à l’humeur de ses personnages. Les Trois singes déploie un réseau de mensonges, de crimes et de trahisons qui démontre à quel point le mal est contagieux. Malgré son extrême stylisation, Les Trois Singes est toujours poignant, et même déchirant.

 

Cycle Nuri Bilge Ceylan avec cinq films disponibles gratuitement sur ARTE.tv du 1er décembre 2021 au 31 mai 2022 : Uzak, Les Climats, Les Trois Singes, Il était une fois en Anatolie, Winter Sleep.

 

Nuri Bilge Ceylan travaille actuellement au montage de son prochain long métrage, Les Herbes sèches (titre provisoire). Cette coproduction ARTE France Cinéma, Memento Films et Komplizen est attendue sur les écrans en 2023.

Catégories : Coproductions · Sur ARTE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.