Olivier Père

Lost in Translation de Sofia Coppola

ARTE diffuse Lost in Translation (2003) mercredi 9 décembre à 20h55. Pour son deuxième long métrage, récompensé par l’oscar du meilleur scénario original, Sofia Coppola réinvente la comédie romantique dans un cadre ultra-moderne et inattendu. Impossible de ne pas penser à Elle et Lui, le chef-d’œuvre de Leo McCarey, sur la rencontre compliquée de d’un homme et d’une femme qui éprouvent une irrésistible attirance l’un pour l’autre mais que tout sépare, y compris l’ironie du sort. Dans le cas du film de Sofia Coppola, ce n’est pas seulement l’indisponibilité des deux amoureux qui empêche la réalisation de leur désir, mais la différence d’âge. Bob, un acteur en crise, et Charlotte, une jeune épouse délaissée par son mari, se rencontrent en plein décalage horaire dans un hôtel de luxe à Tokyo. Les deux âmes seules vont nouer une relation particulière, brève et émouvante. Lost in Translation montre aussi l’incompréhension de deux Américains devant la culture et le mode de vie japonais. Dans le cas du personnage de Bill Murray, cela n’exclut pas la moquerie et le mépris. Sans verser dans le politiquement correct, il faut constater que les scènes qui adoptent le point de vue de Bob véhiculent des stéréotypes assez déplaisants sur les Japonais, et soulignent le cynisme et la misanthropie de la vedette déchue. Au contraire, les ballades de Charlotte témoignent d’une ouverture d’esprit et d’une disponibilité qui lui permettent de découvrir les collisions poétiques entre la tradition et la modernité tokyoïte. La réalisatrice s’est souvenue de ses propres voyages au Japon, dans des circonstances similaires. Ce dépaysement absolu débouche sur des situations cocasses, poétiques ou relativement angoissantes, et participe au spleen des personnages du film. L’association du laconique Bill Murray et de la douce Scarlett Johansson, dans son premier grand rôle donne un résultat étincelant. Elle a 17 ans au moment du tournage, et crée l’un des plus beaux personnages féminins du cinéma américain contemporain. Les deux acteurs sont filmés au plus près par Sofia Coppola, dans un style intimiste et parfois documentaire.

Catégories : Sur ARTE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.