Olivier Père

High Life de Claire Denis

Dans le cadre de son festival cinéma à l’antenne, programmé tous les deux ans pour donner un coup de projecteur aux coproductions récentes de la chaîne franco-allemande, ARTE diffuse High Life, réalisé en 2018 par Claire Denis, dimanche 15 novembre à 22h35. Le film sera également disponible gratuitement du 14 au 21 novembre sur ARTE.tv.

Pour son premier film en anglais, tourné presque intégralement en studio, Claire Denis nous embarque dans une aventure hors du commun. Si la genèse du film a été longue et complexe, sa fabrication éprouvante, le résultat final relève de l’expérience cinématographique, qui ouvre des perspectives à la fois angoissantes et utopiques, où les confins de l’espace dévoilent la possibilité d’un nouveau départ pour l’humanité, grâce à l’amour entre un père et sa fille. High Life relate l’odyssée d’un vaisseau spatial au-delà de notre système solaire. Son équipage est constitué de condamnés à mort qui ont accepté de commuer leur peine pour devenir les cobayes d’une étrange mission. Bientôt ces hommes et ces femmes, mus par des pulsions incontrôlables, vont s’entretuer, laissant Monte seul avec sa fillette de quelques mois, née pendant le voyage.

Claire Denis prend ses distances avec le « space opera ». High Life rompt avec l’approche hygiéniste d’un espace aseptisé : son film est intensément organique, comme nourri par les fluides et sécrétions du corps humain. Elle opte pour des décors minimalistes et fonctionnels, à l’opposé de l’esthétisme hollywoodien. Le vaisseau spatial de High Life n’a rien d’un élégant astronef aux formes fuselées. Il ressemble plutôt à une boîte ou un cercueil, tandis que l’intérieur de son habitacle évoque un univers carcéral. Côté science, le projet a bénéficié de la participation de l’astrophysicien Aurélien Barrau, spécialiste des trous noirs. Côté fiction, la réalisatrice reste fidèle à son approche sensorielle du désir, de la violence et de l’amour, tout en embrassant des thèmes aussi universels que puissamment contemporains comme l’écologie ou la barbarie.

Devenu une star internationale grâce à la saga Twilight, Robert Pattinson s’est depuis plusieurs années orienté vers le cinéma d’auteur. Sa rencontre avec Claire Denis marque une étape importante dans sa carrière. La cinéaste lui permet d’incarner une émouvante figure masculine.

 

 

Catégories : Coproductions · Sur ARTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *