Olivier Père

La Graine et le Mulet de Abdellatif Kechiche

ARTE diffuse La Graine et le Mulet (2007) de Abdellatif Kechiche mercredi 15 juillet à 20h55. Dans le port de Sète, Slimane, la soixantaine fatiguée, est ouvrier sur un chantier naval. Père de famille divorcé, il est le compagnon discret de la propriétaire d’un petit hôtel qui l’héberge. Après son licenciement, il décide de transformer une épave de bateau en restaurant, dont la spécialité sera le couscous de poisson. Avec la complicité de sa famille et de ses amis, il met toute son énergie à la réalisation de ce rêve, pour laisser quelque chose à ceux qu’il aime. Une soirée organisée pour lever des fonds permettant le financement du commerce ne se passera pas comme prévu. La Graine et le Mulet est un projet longuement mûri par Abdellatif Kechiche, auquel il pense avant même de signer son premier long métrage, La Faute à Voltaire en 2000. Le cinéaste entend rendre hommage à la génération de son père, celle des travailleurs immigrés d’origine maghrébine qui se sont sacrifiés pour leurs enfants. Célèbre pour son amour des comédiens non professionnels, Kechiche révèle dans La Graine et le Mulet la jeune Hafsia Herzi, adolescente native de Manosque au bagout naturel qui deviendra une actrice et une réalisatrice de talent – elle prépare actuellement son deuxième long métrage. Le film dépasse la simple chronique pour atteindre les dimensions d’une épopée, et d’une tragédie. Il étire la durée des scènes qui prennent la forme de performances physiques. Kechiche fait l’éloge de la musique, de la parole, de la nourriture comme liens capables de souder une communauté humaine métissée et chaleureuse. Héritier de Renoir et de Pagnol, cinéaste du verbe et des corps désirants, Kechiche alterne dans La Graine et le Mulet les rires et les larmes, et réussit un grand film à la fois sensuel et cruel.

 

Catégories : Sur ARTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *