Olivier Père

Bianca de Nanni Moretti

Bianca (1984) et La messe est finie (1985) constituent au mitan des années 80 les deux grands films de la maturité pour Nanni Moretti, qui délaisse provisoirement l’auto-fiction – il y interprète respectivement un professeur et un prêtre – sans pour autant abandonner son projet de radioscopie de l’Italie contemporaine. A première vue, Bianca est une comédie policière qui s’inscrit dans une certaine tradition italienne, celle des Monicelli et Comencini. Ce tournant témoigne de l’envie de Moretti de s’intéresser à l’histoire de ses films et pas seulement aux ruminations de son alter ego cinématographique, de laisser un peu de place aux autres personnages et de faire « davantage attention à ses sentiments de spectateurs ». On retrouve un Moretti barbu dans le rôle d’un jeune prof de maths névrosé qui épie ses voisins de la terrasse de son immeuble romain. Il observe particulièrement Bianca (Laura Morante), adorable enseignante de français dont il tombe amoureux. Bientôt, une série de meurtres intervient dans son entourage. Avec un style qui n’appartient qu’à lui, Moretti s’attribue la triple fonction du voyeur / témoin / suspect, toujours à l’affût des dérives des institutions – ici l’éducation nationale – comme des crises de la vie privée. Moretti brocarde avec ironie les méthodes d’enseignements révolutionnaires du lycée Marilyn Monroe dont le proviseur est un ancien soixante-huitard constamment survolté et bronzé aux UV. Le portrait de ce jeune professeur obsessionnel solitaire, douloureusement inadapté au monde, fait basculer le film dans une inquiétante étrangeté, une dissonance inconfortable. Cette plongée progressive dans la folie n’est pas sans évoquer les dérives suicidaires des personnages tragi-comiques de Marco Ferreri.

Disponible gratuitement sur ARTE.tv du 1er avril au 30 septembre 2020, en même temps que Sogni d’oro. En plus de ces deux films de Nanni Moretti sur le web, ARTE diffusera Habemus Papam (2011) lundi 6 avril à 20h55.

Catégories : Sur ARTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *