Olivier Père

Madame Claude de Just Jaeckin

ARTE diffuse Madame Claude (1977) de Just Jaeckin dans la nuit de jeudi 1er à vendredi 2 août à 0h15. Le film sera également disponible gratuitement jusqu’au 30 août sur ARTE.tv en télévision de rattrapage.

Just Jaeckin est un photographe de mode passé à la mise en scène dans les années 70. Sa carrière s’est construite autour du triomphe de son premier long métrage, Emmanuelle. Ses films suivants capitalisent sur l’érotisme de papier glacé, les ambiances luxueuses ou exotiques qui firent le succès international de l’adaptation du roman d’Emmanuelle Arsan. Madame Claude peut s’enorgueillir d’une ambition plus grande. On notera que le scénario en est signé par André-Georges Brunelin, critique et historien de cinéma surtout connu pour sa longue amitié avec Jean Gabin, dont il sera aussi le meilleur biographe. Le film s’inspire des mémoires de la célèbre proxénète à la tête d’un réseau de call-girls et rappelle les liens étroits qu’elle entretenait avec le gouvernement et les services secrets français. Ces derniers utilisaient Madame Claude et ses filles pour espionner les diplomates, chefs d’états étrangers et hauts fonctionnaires qui constituaient leur clientèle. Le film réunit une galerie de personnages masculins crapuleux, interprétés par quelques figures emblématiques de la virilité selon le cinéma français de l’époque : Maurice Ronet, Jean Gaven, André Falcon, François Perrot, Marc Michel… et Klaus Kinski en guest star. Françoise Fabian est impériale dans le rôle de Madame Claude. Dayle Haddon, comme dans Spermula, brille d’une beauté presque irréelle. Quelque part entre les diamants de Bokassa et l’affaire Markovic, ce cocktail de sexe, d’argent et de pouvoir constitue un fleuron du porno-soft giscardo-pompidolien, illustré par Just Jaeckin. Musique de Serge Gainsbourg, bien entendu.

 

 

Catégories : Sur ARTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *